Célébrer le déploiement de l’électricité en Afrique de l’Ouest lors de la Journée de l’industrialisation de l’Afrique

0
Le futur Centre d’Information et de Coordination (CIC).

Par Jérôme Restoueix, Chef de projet RTE international et Expert exploitation et réseaux pour l’EEEOA


L’électricité est le moteur du développement

En cette journée mondiale de l’industrialisation de l’Afrique, RTE international est fière de coopérer avec les Autorités en Afrique de l’Ouest dans le déploiement de cette énergie. RTE international accompagne en effet la mise en place d’un marché commun pour améliorer l’accessibilité, la compétitivité et la fiabilité de l’électricité dans quatorze des états membres de la CEDEAO*. Selon la Banque Mondiale, le taux d’accès à l’électricité est de 52 % en moyenne en Afrique de l’Ouest. Les habitants subissent également de nombreuses coupures d’électricité et payent leur électricité en moyenne deux fois plus cher que dans le reste du monde.

« Quatre experts de RTE international sont sur place pour accompagner l’opérationnalisation du CIC et permettre la montée en compétences de ses futurs quarante employés. Je suis heureux de faire partie de ce projet. Ce centre de coordination sera le cœur d’une collaboration sans précédents dans la région. Il illustre bien le rôle que joue l’électricité au service du développement. »

Jérôme Restoueix, Chef de projet RTE international et Expert exploitation et réseaux pour l’EEEOA

Cette mauvaise fiabilité du réseau associée à cette cherté découragent les investisseurs. En partageant leur ressource électrique au sein d’un réseau unifié, les pays de la CEDEAO bénéficieront d’une baisse du coût de l’électricité et d’un renforcement de la sécurité d’approvisionnement. Le système électrique de la région saura aussi faire face plus facilement aux pénuries accidentelles. Enfin, le marché unifié attirera les investissements privés dans la production d’énergie.

Les équipes de RTE international accompagnent le CIC depuis 2019

Les équipes de RTE international accompagnent depuis 2019 l’opérationnalisation de l’organe qui coordonnera ce marché commun, le Centre d’Information et de Coordination (CIC) du Système d’Echanges d’Energie Electrique Ouest Africain (EEEOA) situé à Cotonou au Bénin. L’EEEOA organise un marché régional dans lequel les opérateurs nationaux conservent leurs compétences.

Le CIC viendra appuyer ces opérateurs en assurant les missions traditionnelles d’un centre régional de coordination comme l’allocation des capacités d’échange d’énergie entre pays, l’appui en temps réel aux gestionnaires de réseau de transport, la coordination des retraits d’ouvrages pour des raisons de maintenance, la vérification de l’équilibre production-consommation et la rédaction de rapports d’incidents associés à des analyses post-incidents. La mise en service du nouveau site du CIC est prévue pour fin 2021-début 2022. Elle devrait coïncider avec la mise en conduite de plusieurs liaisons d’interconnections, comme celle reliant la Côte d’Ivoire, le Liberia, la Sierra Leone, et la Guinée (CLSG). Ces nouvelles lignes permettront d’intégrer au réseau régional les derniers pays encore isolés de la sous-région.


Notes

* La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest est une organisation inter-gouvernementale ouest-africaine, créée le 28 mai 1975 dont les membres sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo.

A propos du EEEOA

Le Système d’Echanges d’Energie Electrique Ouest Africain (EEEOA) a été créé lors du 22ème Sommet de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO. Il a pour vision d’intégrer les réseaux électriques nationaux dans un marché régional unifié de l’électricité en vue d’assurer, à moyen et long termes, un approvisionnement en énergie électrique régulier, fiable et à un coût compétitif aux populations des Etats membres de la CEDEAO. Sa mission est de promouvoir et développer des infrastructures de production et de transport d’énergie électrique ainsi qu’assurer la coordination des échanges d’énergie électrique entre les Etats membres de la CEDEAO.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here