En misant sur le coronavirus, Universa Investments affiche un rendement de 4 000%

0
Nassim Nicholas Taleb, maître de la stratégie du cygne noir, estime qu'il n y a pas de liberté sans prise de risque.

Le fonds spéculatif «Black Swan» Universa Investments est, comme son nom l’indique, spécialisé dans les chocs improbables du type cygne noir, ces événements inexplicables qui viennent perturber sévèrement les tendances prévisibles d’une Bourse comme la crise de 1929, celle de 1987 ou encore celle, plus récente, des subprimes.

La stratégie d’investissement de ce fonds est simple: assurer à ses clients que leurs pertes seront minimes en temps de prospérité économique mais que si un choc brutal intervenait sur les marchés, les gains pourront atteindre des sommes astronomiques. Le fonds enregistre un rendement de 4 144% au dernier trimestre grâce au coronavirus.

Fondé par Mark Spitznagel, diplômé en mathématiques de l’université de New York. et conseillé par Nassim Nicholas Taleb, professeur d’ingénierie des risques à l’Université de New York et auteur du best-seller “Black Swan: The Impact of the Highly Improbable”, paru en 2007, le fonds Universa totalise 5 milliards de dollars sous gestion.

Lors de la crise financière de 2007 – 2008, le fonds a enregistré des rendements supérieurs à 100%. En août 2015, Universa Investments a réalisé plus d’un milliard de dollars de bénéfices en une semaine, ce qui représente un rendement de 20% depuis le début de l’année. Universa a obtenu un rendement annuel moyen de 105% entre 2008 et 2019.

Un fonds Black Swan est un fonds d’investissement basé sur la théorie du cygne noir qui cherche à prendre profit des fortes baisses de marché. Ces nouvelles structures du marché financier ont acquis leurs lettres de noblesse lors de la crise des subprimes, en 2007 et 2008.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here