Cameroun : Sundance résilie le contrat avec AustSino pour l’exploitation de fer de Mbalam

0

La multinationale australienne Sundance Resources a annoncé avoir résilié son contrat avec la firme chinoise AusSino mettant fin à deux années de négociations infructueuses. Un changement qui pourrait porter un sérieux coup à l’exploitation du gisement de fer de Mbalam dans l’est du Cameroun, avec au centre des enjeux, un investissement de plus de 8 milliards de dollars.

Le projet d’exploitation du fer de Mbalam-Nabeba écartelé entre le Cameroun et le Congo dans la partie orientale du pays vient d’enregistrer un nouveau rebondissement avec la décision de la junior minière australienne Sundance Resources de rompre le contrat qui la liait à la société chinoise AusSino. Sur la base d’un mémorandum d’entente, les  deux parties avaient pourtant convenu de finaliser leur accord le 30 novembre 2020. La convention prévoyait notamment la cession de parts majoritaires de 58,250 millions de dollars, soit environ 34 milliards de FCFA. Ce qui ne sera plus le cas, le géant australien faisant désormais cavalier seul.

« Comme annoncé le 30 septembre 2020 et à la demande d’AustSino, la date de fin de l’accord de Sundance avait été prolongée sous condition, au 30 novembre 2020. La lettre de prolongation finale permettait à Sundance de résilier le contrat avec un préavis de cinq jours ouvrables à compter du 2 novembre 2020 si, à cette date, AustSino n’avait pas convoqué une assemblée générale de ses actionnaires pour examiner et approuver les transactions au titre du contrat de Sundance. AustSino n’a pas convoqué l’assemblée générale requise avant le 30 novembre 2020 », a expliqué Sundance Resource dans un communiqué publié le 12 novembre 2020.

Sur les termes de l’accord, la firme australienne déclare avoir attiré en vain l’attention de son homologue chinoise. Aussi, « le 4 novembre 2020, Sundance a donné à AustSino un préavis de cinq jours ouvrables pour convoquer une assemblée générale, faute de quoi l’accord serait résilié. Comme AustSino n’a pas convoqué l’assemblée générale requise, Sundance a résilié l’accord. Il est décevant que nous ayons été incapables de conclure un accord avec AustSino, étant donné le potentiel que notre proposition de rapprochement aurait pu livrer », précise le document officiel.

Depuis le 29 novembre 2012, date de la signature d’une convention d’exploitation minière entre l’Etat du Cameroun et la firme australienne Sundance à travers sa filiale locale Cam-Iron, l’on va de report en report retardant ainsi l’exploitation de ce gisement de fer. Maintenant que Sundance Resources est seul sur le projet, reste à savoir s’il va faire appel à un autre investisseur pour un joint-venture, où s’il poursuivra le développement du projet en tant qu’unique opérateur.   

Ce gisement d’un potentiel de plus de 40 millions de tonnes de fer pour la première phase d’exploitation d’une durée de douze ans fait partie des « projets structurants » devant permettre au Cameroun de devenir une économie émergente au cours des quinze prochaines années. En plus de l’exploitation du fer, ce projet comporte également la construction d’un chemin de fer long de 500 km devant relier le site de production de Mbalam au port de Kribi. Sont attendus, des investissements globaux de 8 milliards de dollars, soit un peu plus de 4500 milliards de FCFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here