Nigéria: l’inflation atteint son plus haut niveau depuis mars 2018

0
Muhammadu Buhari, président du Nigéria

L’inflation a atteint son plus haut niveau en 30 mois au Nigéria, selon le Bureau national des statistiques (NBS) qui a annoncé un taux de 13,71% en septembre 2020, en hausse de 0,49% par rapport aux 13,22% enregistré en août, contre 12,82% en juillet.

La dernière fois que l’inflation a atteint un si haut niveau remonte en mars 2018, avec un taux de 13,34%. Depuis, le Nigéria a su gérer la hausse des prix en dessous de cette barre. Avec les 13,71% rapportés en septembre 2020, l’inflation globale a également augmenté pour le 13e mois consécutif. « Sur une base mensuelle, l’indice global a augmenté de 1,48% en septembre 2020. C’est un taux de 0,14% supérieur au taux enregistré en août 2020 (1,34%) », selon le Bureau des statistiques.

Dans les détails, les données officielles font état d’une hausse de 14,31% de l’inflation urbaine en glissement annuel en septembre 2020, contre 13,83% le mois précédent, tandis que le taux d’inflation rurale a augmenté de 13,14%, contre 12,65% en août 2020.

D’après plusieurs analystes, la tendance haussière sera d’actualité pour le reste de l’année, en raison de la pression sur le sous-indice de l’inflation alimentaire et des défis du marché des devises, entre autres. D’ailleurs, l’indice « alimentaire » qui représente plus de la moitié du panier d’inflation est aussi à son niveau le plus élevé depuis mars 2018, et vulnérable aux supplémentaires dans un contexte de pénurie alimentaire en interne.

En rappel, le projet de budget présenté le 8 octobre 2020 par le président Muhammadu Buhari vise un taux d’inflation de 11,95% en 2021, contre les 13,39% officiellement attendus au titre de l’année 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here