Mauritanie : deux hommes d’affaires proches de l’ex-président Aziz remis en liberté

0

Mohamed Lemine Ould Bowbatt patron de la société de pêche IPR et Bahaye Ould Ghaddé de la famille Ghaddé propriétaire de Wafa Holdings interpellés au début du mois d’octobre 2020 dans le cadre de l’enquête sur la gouvernance de Mohamed Ould Abdel Aziz viennent d’être libérés.

Ould Bowbatt aura été gardé à vue 9 jours durant, deux jours de plus que le principal présumé coupable de la mise sous coupe réglée de l’économie mauritanienne sur la période 2008/2011 qui n’est autre que l’ex-président Aziz.  Quant à Ould Ghaddé il a été retenu par la brigade de répression des crimes économiques et financiers pendant 4 jours. Rien n’a filtré sur la teneur des interrogatoires qu’ils ont subi.

Toutefois selon la presse locale Ould Bowbatt est soupçonné  de fraude fiscale à hauteur de 8 milliards d’ouguiyas soit l’équivalent de 24,49 millions $. Les comptes de sa société de pêche IPR sont aujourd’hui gelés. L’interpellation de Bahaye Ould Ghaddé serait-elle en apport avec le dossier de construction des infrastructures routières sous le règne d’Aziz ? Mystère et boule de gomme.

La réalisation des routes en tous cas sous le magistère  Mohamed Ould Abdel Aziz (président de la Mauritanie de 2008 à 2019  a coûté quelques 530 milliards d’ouguiyas soit 1,42 milliards $. Et la famille Ghaddé a travers sa filiale génie civil la Mauritanienne des travaux et construction (MTC) a gagné pas mal de contrats juteux routiers à partir de 2010.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here