Maroc : S&P Global Ratings abaisse les perspectives de l’OCP

0

L’Agence de notation financière a annoncé avoir abaissé de stables à négatives, les perspectives de OCP après en avoir fait de même pour les perspectives souveraines du Maroc. La natation reste confirmée à « BBB- ».

Avec des actions détenues à 95% par le gouvernement marocain, l’Office Chérifien des Phosphates (OCP) a suivi la tendance du pays, reflétant la hausse de la dette publique du royaume et les besoins de financement extérieur.

« C’est l’un des plus grands employeurs du pays et nous comprenons que c’est l’un des principaux atouts stratégiques du pays. Pour ces raisons, nous ne notons pas OCP au-dessus du souverain. Nous considérons qu’il est très probable qu’OCP reçoive un soutien gouvernemental extraordinaire en cas de tensions financières, étant donné l’effet potentiel qu’un tel scénario pourrait avoir sur l’économie locale, la réputation du gouvernement et la solvabilité du souverain », a déclaré S&P dans sa note publiée le 2 octobre 2020.

L’agence prévoit que la qualité de crédit autonome d’OCP sera soutenue par des économies de coûts planifiées et la reprise progressive des prix du phosphate en 2021. Aussi, les plans d’urgence mis en œuvre cette année, la baisse des coûts des matières premières, la croissance des volumes d’engrais et la reprise progressive des prix des phosphates conduire à des marges d’exploitation plus élevées pour OCP au second semestre 2020 et jusqu’en 2021.

La société a déclaré 8,5 milliards de dirhams marocains (MAD) (environ 868 millions de dollars) pour le premier semestre 2020 était globalement en ligne avec celui de la même période l’année dernière. S&P prévoit par ailleurs que les fonds d’OCP de l’exploitation (FFO) à la dette à 20% -30%, conforme au profil de crédit autonome “ bbb- ” (SACP) de la société.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here