Le PNB des banques de l’Umoa enregistre sa plus faible progression en 5 ans

0

Le Produit Net Bancaire (PNB) de l’UEMOA s’est établi à 2 057,3 milliards de F CFA au 31 décembre 2019, en progression de 4,3% en rythme annuel, selon le Rapport annuel publié par la Commission bancaire de la BCEAO. Il s’agit de la plus faible progression depuis 2015.

Selon la commission bancaire, le PNB est principalement composé des revenus nets des opérations avec la clientèle et de ceux relatifs aux opérations sur titres et opérations diverses, qui en représentent respectivement 68,3% et 27,7% contre 70,4% et 26,8% en 2018. Pour leur part, les produits nets des opérations avec la clientèle ont progressé de 1,1% pour s’établir à 1 404,2 milliards en 2019. Les produits nets des opérations sur titres et opérations diverses ont augmenté, quant à eux, de 8% pour atteindre 570,1 milliards en 2019.

D’après la commission bancaire, le résultat des opérations de trésorerie et opérations avec les établissements de crédit et assimilés est ressorti déficitaire de 192,4 milliards de FCFA en 2019 contre 210,2 milliards en 2018. « Cette évolution est induite par une baisse de 8,5 milliards des charges, combinée à une progression des produits de 9,2 milliards », explique-t-elle.

A noter que le produit global d’exploitation s’est établi à 2 141 milliards en 2019 contre 2 043 milliards un an plus tôt. Le résultat brut d’exploitation a progressé de 15,1% en ressortant à 829,1 milliards, en raison principalement d’une progression plus importante du PNB (+4,3%) par rapport aux frais généraux (+0,5%).

Au classement, la place bancaire ivoirienne maintient sa première position avec 33,3% du PNB glocal, suivie du Sénégal (21,8%), du Burkina (12,8%) et du Mali (12,1%). Le Togo, le Bénin et le Niger arrivent ensuite avec respectivement 6,8%, 6,7%, et 5,4%. La place bancaire bissau-guinéenne est dernière avec 1% des 2 057,3 milliards de PNB au 31 décembre 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here