Togo : Baisse de 0,8% des prix à la consommation en août

0

Les prix à la consommation au Togo ont enregistré une baisse de 0,8% au mois d’août 2020 comparé au mois précédent, selon l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED).

Selon cette structure, l’Indice national harmonisé des prix à la consommation (INHPC) s’est établi à 105,7 contre 106,5 au mois de juillet 2020. Cet indice avait enregistré une hausse de 0,6% au terme du mois de juillet.

« Cette baisse est principalement due au recul des indices des fonctions de consommation  Produits alimentaires et boissons non alcoolisées  (-2,1%),  Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles  (-0,5%),  Communication (-0,2%) et Transports (-0,1%) » explique l’INSEED.

La baisse de l’indice global est cependant atténuée par l’augmentation du niveau de l’indice de la fonction Tabac et stupéfiants  (+1,0%) et par la quasi-stabilité des indices des fonctions Restaurants et Hôtels (+0,1%),  Biens et services divers  (+0,1%),  Santé (+0,1%),  Loisirs et culture  (+0,2%) et  Enseignement  (+0,1%).

L’INSSED note que la baisse de l’indice de la fonction Produits alimentaires et boissons non alcoolisées  est soutenue par la régression des indices des postes Tubercules et plantain  (-19,4%), 

Légumes frais en fruits ou racine (-19,5%), Agrumes  (-14,3%),  Poissons et autres produits séchés ou fumés  (-2,9%),  Sel, épices, sauces et produits alimentaires (-6,1%), Poissons frais (-8,7%) et  Autres matières grasses  (-4,0%).

Selon toujours l’INSEED, les plus fortes contributions à la baisse de l‘indice de la fonction Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles  sont le fait des postes Alimentation en eau  (-3,0%),  Combustibles solides et autres  (-1,1%), Combustibles liquides  (-0,5%).

Dans le cas de la fonction Communication, la baisse constatée est imputable à la chute de 14,1% de l’indice du poste  Services postaux  (-14,1%).

Les transports  ont, de leur côté, légèrement baissé conséquemment au fléchissement des indices des postes  Carburants et lubrifiants  (-0,3%) et Pièces détachées et accessoires (-2,3%).

« Au chapitre des contributions positives des indices des postes à la variation de l’indice global, souligne l’INSEED, l’augmentation de 0,2% de l’indice du poste  Restaurants, cafés et établissements similaires  a imprimé à l’indice de prix de la fonction de consommation Restaurants et Hôtels  la hausse mentionnée plus loin ».

Pour la hausse de l’indice de la fonction Tabac et stupéfiants,  les postes y ayant contribué sont  Vin et boissons fermentées  (+0,9%) et  Bière (+0,4%).

 L’indice de prix de la fonction de consommation « Santé » a, lui aussi, augmenté par le truchement de l’appréciation des prix du poste Médicaments traditionnels.

Les services d’enseignement secondaire  ayant renchéri de 0,3%, note l’INSEED, il s’ensuit une appréciation de l’indice de prix de la fonction Enseignement.

La variation de l’indice du poste  Appareils de réception, enregistrement et reproduction  (+0,7%) a contribué à faire apprécier l’indice de prix de la fonction Loisirs et culture . Les postes de la fonction « Biens et services divers » dont les indices ont augmenté sont Appareils et articles pour soins corporels  (+2,2%) et  Produits pour soins corporels (0,4%).

Selon l’INSEED, calculé hors produits alimentaires, le niveau général des prix a enregistré une quasi-stabilité (0,1%) sur le plan national.

Quant à l’inflation sous-jacente (variation mensuelle de l’indice hors énergie, hors produits frais) a progressé de 0,2%.

Les indices de prix des produits énergétiques et ceux des  produits frais  ont respectivement baissé de 0,3% et 3,7%. Au regard de la provenance, les prix des produits « importés » ont cru de 0,2%, tandis que les prix des produits  locaux  ont régressé de 1,0%.

Du point de vue de la classification sectorielle, la baisse du niveau général des prix est due à celle des prix des produits des secteurs tertiaire (-0,2%) et primaire (-4,7%). Toutefois, elle est amortie par la hausse de 0,1% des prix des produits du secteur secondaire.

Pour ce qui est de la durabilité, la baisse observée provient de la diminution des prix des produits non-durables  (-1,1%) et des  services (-0,2%).

Le niveau général des prix en août 2020 au Togo a décru de 0,9% en variation trimestrielle comparativement à la situation de mai 2020. Il a par contre progressé de 2,4% en glissement annuel.

Le taux d’inflation, calculé sur la base des indices moyens des douze derniers mois, au niveau national est de 0,9% en août 2020 contre 0,7% le mois précédent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here