La CEDEAO lance un ultimatum à la junte militaire d’ici le 15 septembre

0
Photo de famille du 57 ème sommet de la CEDEAO. 7 septembre 2020 à Niamey.

Le Président de la République Nigérienne, Issoufou Mahamadou, Au terme du sommet de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), tenu ce lundi 7 septembre 2020 à Niamey, la décision pour le Mali est tombée sans équivoque.


“Le président de la transition et le Premier ministre de la transition devront être désignés au plus tard le 15 septembre 2020”, a affirmé le président de la Commission de la Cédéao Jean-Claude Brou. Auparavant M. Brou avait précisé que la transition devait être “dirigée par un président et un Premier ministre civils pour une période de 12 mois”. Le 57 ème sommet de l’organisation sous régionale s’est tenu au Centre International des Conférences Mahatma Gandhi de Niamey.

Au total, Huit chefs d’État sur les quinze étaient présents. Entres autres, Macky Sall du Sénégal, Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire, Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso, Muhammadu Buhari du Nigeria et Nana Akufo-Addo du Ghana, ce dernier étant le nouveau président en exercice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here