Mauritanie: audition d’un ancien ministre resté fidèle à l’ex-président Aziz

0
Isselkou Ahmed Izidbih.

En Mauritanie les auditions, arrestations et rumeurs se suivent depuis l’ouverture de l’instruction faisant suite au rapport de la commission d’enquête parlementaire. Ainsi, Isselkou Ahmed Izidbih, ancien directeur de cabinet de la présidence de la République, ex- ministre des Affaires étrangères et ancien président du parti-Etat l’Union pour la République a été auditionné ce mardi 25 août par la brigade de répression des crimes économiques et financiers.

L’audition de ce haut cadre s’inscrit dans le cadre des crimes économiques commis sous la présidence de Mohamed Ould Abdel Aziz qui couvre la période 2008/2019. Fidèle des fidèles, Isselkou est connu pour être l’un des rares ministres restés fidèles à l’ex-président aujourd’hui en bisbilles avec le chef de l’Etat mauritanien Mohamed Cheikh El Ghazouani et qui a maille à partir avec la Direction générale de la sûreté nationale qui le soupçonne de travailler contre la sécurité du pays et la justice qui le soupçonne de corruptions et de détournements de biens publics.

L’imperturbable Isselkou Ahmed Izidbih est connu également pour avoir démissionné récemment de son poste d’ambassadeur de Mauritanie à Rome suite à l’accusation de vente de l’île de Tidra située dans la région de Nouadhibou (Mauritanie) au Qatar. L’homme qui a apporté un démenti à la vente de l’île en question reste plus que jamais décidé à accompagner l’ex-président Aziz qui nourrit aujourd’hui encore des ambitions en dépit de l’ouverture d’une enquête judiciaire sur les crimes économiques et financiers commis sous son règne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here