La BRM Sénégal amorce un nouveau départ avec Safiétou Niang Sarr

0
Safietou Niang Sarr, Directrice Générale de la BRM.

La Banque Régionale de Marchés (BRM), spécialisée dans l’intermédiation des titres sur le marché de l’UMOA, tourne une page avec l’arrivée à sa tête d’une femme distinguée : Mme Safiétou Niang Sarr. Au terme d’une rigoureuse procédure de sélection consécutive à un appel à candidatures, le Conseil d’Administration a pu trouver une dirigeante forte pour piloter la Direction Générale basée au Sénégal.

Placée déjà sur orbite dans une autre banque, celle qui prend les commandes de la BRM veut poursuivre le déploiement en ouvrant un nouveau chapitre de l’histoire de l’établissement.

Diplômée en Econométrie, avec un DEA « Marchés et Intermédiaires Financiers », cette jeune dame, mère de trois (03) enfants, a commencé sa carrière par la BICIS avant de rejoindre pour son démarrage, la BDK, une banque d’affaires, où en 2017 elle est nommée Directeur Général Adjoint. Elle y assumera plus tard l’intérim du Directeur Général au départ du titulaire.

Gravissant les échelons, Safiétou Niang Sarr est devenue au fil des ans, une figure de proue de l’écosystème bancaire. Elle accueille avec mesure sa nomination et se dit aujourd’hui « humble et motivée par les nouvelles responsabilités » qu’elle va devoir assumer. Les défis ne manquent pas pour cette femme énergique, dont la capacité d’écoute n’a d’égale que sa volonté de jouer collectif pour placer la BRM sur la voie du succès.

Elle s’est assignée la délicate mission de redresser la BRM, première banque de marché de la zone. Face à l’ampleur des défis, les options de relance s’appuient sur deux leviers : une relation forte avec les autorités et partenaires, et une profonde connaissance du mode de gouvernance à préconiser pour un repositionnement durable de la banque dans un contexte éminemment concurrentiel.

Des changements et des adaptations s’opèrent dans toutes les banques de la place secouées par des crises répétitives au sein d’une économie atone. Outre la convergence des enseignes dans tous les pays (Côte d’Ivoire, Niger, Sénégal), la BRM met l’accent sur la réorganisation des métiers que sont : la banque d’affaires, la banque de marchés. Les difficultés antérieures ont quelque peu déboussolé la clientèle, acquise au prix d’un méticuleux travail de proximité. 

Mais la BRM semble cumuler des avantages. Ainsi, pour avoir participé au démarrage de la Banque de 2007 à 2014, Mme Niang Sarr effectue un retour dans le but d’impulser une nouvelle dynamique centrée sur la restauration de la confiance (avec les clients, les partenaires et les investisseurs) et de renouer avec l’innovation qui avait propulsé la BRM à la place enviable « d’animateur du marché monétaire. »

La BRM privilégie une approche « sur-mesure » qui allie souplesse, flexibilité et diversité en faveur de sa clientèle en quête de rentabilité dans des opérations de placement ou de financement. Ainsi, la BRM envisage de retrouver sa place en étendant sa présence sur tous les modes de financement dans le but de répondre aux besoins de ses clients de plus en plus exigeants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here