A la UneAnnulation de la dette des pays africains: la Chine...

Annulation de la dette des pays africains: la Chine souffle le chaud et le froid

-

Depuis l’annonce en avril dernier de l’initiative conjointe G20 et Club de Paris pour l’annulation de la dette des pays pauvres, une signature manque encore au bas de la page: celle de la Chine, première créancière du continent africain avec un encours de 145 milliards de dollars accumulé entre 2000 et 2018 et représentant 40% du stock de la dette africaine. Plusieurs fois interpellée sur la question, Pékin est restée polie mais de marbre, privilégiant les négociations bilatérales aux initiatives multilatérales. Le Cameroun, l’Algérie et la Zambie et bien d’autres pays africains négocient en coulisses avec des chinois peu regardants


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis
Albert Savana
Journaliste depuis 20 ans dans la presse économique africaine  et auteur de plusieurs enquêtes et reportages. A couvert plusieurs sommets de l’Union Africaine, de la Commission économique africaine et de la Banque Africaine de Développement.

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X