Zone Cemac: la relance économique après le Covid-19 préoccupe

0
CEMAC

La relance des économies d’Afrique centrale préoccupe les dirigeants de la sous-région dans un contexte de pandémie de Coronavirus aux lourdes conséquences.


Par Achille Mbog Pibasso


Les pays d’Afrique centrale vont se retrouver le 10 août 2020 à Yaoundé pour leur 35e session du Conseil des Ministres de l’Union Economique d’Afrique Centrale (UEAC) dans un contexte socioéconomique difficile lié à la pandémie du Coronavirus.

Dans cet environnement particulier, les Ministres de l’Economie et des Finances des Etats membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) plancheront notamment les mesures de relance après Covid-19, le financement de la Communauté, la libre circulation dans la sous-région et l’itinérance sur les réseaux mobiles de communications électroniques ouverts au public en zone CEMAC.

« Face à la pandémie du Covid-19, le Conseil des Ministres devrait, à l’instar d’autres instances décisionnelles communautaires, décider de mesures fortes pour relancer l’économie de la sous-région tout en adoptant un arsenal réglementaire pour prévenir la survenance de risques et renforcer la résilience de la zone CEMAC ».

Egalement au menu, l’examen des projets de textes, en l’occurrence l’Acte additionnel portant élection des Députés au suffrage universel indirect, le règlement portant mise en place du Mécanisme d’alerte précoce des déséquilibres macroéconomiques en zone CEMAC et du règlement portant création et fonctionnement de la brigade mixte CEMAC.

Tenant compte de l’évolution de la maladie , les participants vont évaluer la situation économique, sanitaire et sociale, ainsi que les mesures devant être mises en œuvre à court, moyen et long termes pour le rétablissement de la stabilité macroéconomique de la CEMAC et la promotion d’une croissance forte, inclusive et durable tirée par le secteur privé.

Des mesures destinées à contrer les répercussions de la pandémie de Covid-19 viseront principalement à rattraper au plus vite les gains engrangés depuis la mise en œuvre des programmes des Etats membres avec le FMI ainsi que du PREF-CEMAC, et faire davantage de ce programme le levier de la transformation structurelle des économies de la CEMAC.

Le Programme de réformes économiques (PREF)-CEAMC se présente comme le levier de la transformation structurelle des économies de la CEMAC dans la perspective de l’émergence de cette partie du continent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here