Afrique du Sud: une contraction de 6,9% du PIB

0

L’économie sud-africaine se contractera de 6, 9% en 2020 au lieu de 4,5%, prévu initialement, estime l’agence Standard and Poor’s. Dans son rapport publié, lundi 13 juillet, S&P précise que la baisse de la prévision est liée à la détérioration continue de l’économie du pays, subissant les conséquences négatives du coronavirus. Toutefois, les prévisions de croissance de S&P sont plus optimistes que le trésor sud-africain, annonçant une contraction de 7,2% cette année. 

Le Trésor prévoit que la dette par rapport au produit intérieur brut (PIB) atteindra 80% alors que le gouvernement empruntera davantage dans les mois à venir pour financer sa réponse à la pandémie. Pour amortir le coût économique de la pandémie sur l’économie, le président Cyril Ramaphosa avait annoncé en avril dernier un plan de relance de 500 milliards de rands (26,33 milliards de dollars), soit 10% du PIB sud-africain. Cette enveloppe budgétaire ne réduira   que partiellement le déficit économique, mais couplé à une baisse des revenus, entraînera une augmentation significative de la dette publique, affectant davantage les finances publiques ».

L’agence de notation américaine a abaissé la note sud-africaine d’un cran au troisième niveau de non-investment grade, BB-, en avril, avec une perspective stable. L’Afrique du sud est le pays africain le plus touché par le coronavirus, avec plus de 270000 cas déclarés  et 4000 décès. La nation arc-en-ciel est également considérée comme le 4e pays au monde qui compte le plus de  nouveaux cas quotidiens avec plus de 12000 cas par jour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here