Les actionnaires stratégiques de la Trade and Development Bank (TDB) s’engagent sur 500 millions de dollars

0
Admassu Tadesse, PDG de la TDB.

La Banque africaine de développement (BAD), la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) et le Fonds OPEP pour le développement international (Fonds OPEP) ont intensifié leur soutien et leur engagement en faveur de l’Afrique orientale et australe en s’engageant à hauteur de 500 millions de dollars dans la Banque de commerce et de développement (TDB). L’institution bénéficie des concours à travers des facilités de partage des risques records ainsi que de nouveaux financements.

Le PDG de la TDB, Admassu Tadesse, s’est réjoui de ces partenariats à multiples facettes croissants avec la BAD, la BADEA et le Fonds OPEP. “ils sont parmi nos principaux alliés qui nous fournissent la bonne combinaison de capitaux, de financement à court et à long terme, de cofinancement et de partage des risques qui permettent de faire avancer plus vigoureusement le développement durable et de stimuler la croissance en ces temps perturbés ».

Dans ce cadre, la BAD – l’actionnaire institutionnel pionnier de la Banque TD – a conclu un accord de partage des risques de 200 millions USD avec la TDB et approuvé deux nouvelles facilités de financement – une facilité de financement de projet de 50 millions USD sur 10 ans en plus d’une facilité de financement commercial de 50 millions USD sur 3,5 ans .

De même, la TDB a conclu une nouvelle facilité de partage des risques de 200 millions USD avec la BADEA, l’un des actionnaires institutionnels de la TDB depuis 2018, s’appuyant sur un partenariat de plus de 6 ans axé sur l’augmentation du commerce et du développement, les activités de financement et le développement commercial axé sur l’impact entre les pays arabes et les États membres de la TDB.

Pour sa part, le Fonds OPEP, après avoir souscrit au capital-actions de la Banque en 2017, a étendu le financement à TDB pendant une décennie, y compris plus tôt ce mois-ci, un accord de partage des risques de 50 millions USD visant à accroître la disponibilité de liquidités en devises fortes pour alimenter des transactions commerciales vitales sur les matières premières.

En raison des rendements à triple résultat constants de la TDB et notamment de son impact sur les ODD, l’appétit de ces partenaires stratégiques des institutions financières multilatérales – qui ont investi dans notre capital social – continue de croître en cette période de crise. Avec eux, et avec d’autres à suivre, la TDB continue de «se développer, accélérer et créer des synergies» dans l’esprit partagé du Forum Africain d’Investissement (FIA).

Créée en 1985, la Banque de commerce et de développement d’Afrique orientale et australe (TDB) est une institution financière multilatérale de développement de qualité d’investissement, fondée sur des traités et dotée d’actifs de 6,7 milliards de dollars. Le mandat de la Banque est de financer et de favoriser le commerce, l’intégration économique régionale et le développement durable grâce au financement du commerce et au financement de projets et d’infrastructures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here