Mauritanie: la SNIM lance son projet de modernisation

2

En Mauritanie, la Société nationale industrielle et minière (SNIM) vient de lancer un appel d’offres pour la réhabilitation et la modernisation de sa principale usine de traitement de minerai de fer dite Guelb 1. Cela sur fond d’embellie. En effet, en dépit de la crise du Covid -19, l’entreprise d’une capacité de production de 12 millions de tonnes de minerai par an a écoulé entre le premier janvier 2020 et le 17 avril 2020 quelques 3,37 millions de tonnes à 89,95 dollars la tonne. La société, fleuron de l’économie mauritanienne, tire son épingle du jeu grâce au fait que les prix du minerai de fer – soutenus par les baisses de production au Brésil et en Australie, deux pays victimes d’événements climatiques – n’ont pas connu d’effondrement.

Le projet de réhabilitation et de modernisation d’un montant de 90,5 M€ financé par le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) porte sur la conception, la fourniture, le montage et la mise en service d’une unité de concassage secondaire et ses accessoires ; d’une unité de broyage HPGR et d’un circuit de presses HPGR. Il s’agit en clair pour la SNIM de remplacer ses anciens équipements de concassage et de broyage par d’autres plus sophistiqués et moins polluants susceptibles de prolonger la durée d’exploitation de sa principale usine de traitement de minerai de fer et d’augmenter sa compétitivité sur les marchés mondiaux.

La réhabilitation et la modernisation de son usine Guelb 1 et le dragage de son port minéralier de Nouadhibou sont les deux projets phares de la société. Le financement du dragage du port d’un montant de 109 M$ est bouclé depuis juillet 2018, toutefois aucun appel d’offres n’a été encore lancé pour l’exécution du projet.

2 Commentaires

  1. Ce projet de réhabilitation d’une usine de traitement de minerais de fer en Mauritanie dont parle le site financialafrik.com est déjà gagné d’avance par 3 sociétés pour lesquelles le projet avait été conçu et préparé.
    Ces sociétés sont:
    1-Sandvick
    2-Fls shmidh
    3-KHD ferrostaal
    Les agents de ces sociétés sont les directeurs de de cette même société minière SNIM pour vous à quel niveau la corruption à outrance qui se se la société minière SNIM en Mauritanie.
    Personne n’a parlé d’une commande des roues de wagons pour une de 3 ans hors que la commande habituelle avait été toujours pour 1 an.
    Personne n’a parlé de la commande de nitrate d’ammonium pour 70.000 tonnes pour 3 ans hors la commande avait été toujours pour 1 ans.
    Nous rappelons qu’il y’a 5 directeurs de la SNIM dont le chef est à la retraite depuis 2 ans mais est toujours retenu à la SNIM par la mafia qui partiront dans 2 à 3 à la retraite et ils font une course à la montre pour placer les maximum de commande en vue de gagner leur commission en profitant du Covid 19,ils savent à ce moment que tous les regards sont braqués sur le Coronavirus et le directeur général de la même société SNIM a un autre souci avec la commission parlementaire qui l’audite pour sa mauvaise gestion et sa corruption dans l’anci gouvernement du président Mohamed Abdel Aziz.
    La société minière SNIM à cette vitesse de corruption elle fermera sa porte très bientôt s’il n’y’a pas coup d’arret et retour à l’ancienne gestion qui avait été sabotee pour laisser la place d’une nouvelle propice à la corruption et au vol.

  2. La Mauritanie est un état créé de toute pièce en 1960 par la France.
    Ce territoire est la racine du Maroc actuel .
    Dommage pendant des millénaires le fleuve Sénégal était la frontière de l’Empire arabo- berbères des Moravides ,Mohades , Mérinide , Saadiens etc….etc..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here