Transport aérien: jusqu’à 241 000 emplois en danger au Nigéria

0

« Compte tenu de l’importance du transport aérien pour l’économie et la connectivité du Nigéria, le gouvernement ne doit pas laisser l’aviation échouer », c’est l’appel fait par l’Association du transport aérien international (IATA) au gouvernement nigérian. 

Face aux lourdes conséquences de la crise sanitaire causée par le COVID-19 sur le secteur du transport aérien, l’IATA exhorte l’Etat nigérian à prendre des mesures d’allégement financier spécifiques à l’aviation. Pour l’organisation, le Nigéria a annoncé des mesures de secours générales pour les secteurs touchés par COVID-19, mais pas spécifiquement pour l’aviation. 

Avant la crise, l’aviation a contribué pour 1,7 milliard de dollars au PIB du Nigéria et a soutenu 241 000 emplois. L’IATA estime que la crise du COVID-19 met en danger 124 000 emplois nigérians et quelque 900 millions de dollars du PIB du pays.

« L’industrie fait face à une crise de liquidité. Sans un secteur de l’aviation viable, la récupération éventuelle au Nigéria du COVID-19 sera plus longue et encore plus douloureuse. Des mesures d’aide financière spécifiques à l’aviation sont nécessaires de toute urgence pour survivre », a déclaré Muhammad Albakri, vice-président régional de l’IATA pour l’Afrique et le Moyen-Orient.

L’organisation invite ainsi le gouvernement nigérian à apporter un soutien financier direct aux acteurs du secteur et à mettre en places des allègements fiscaux et autres facilités en guise d’accompagnements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here