COVID-19 : Moody’s dégrade la note des banques marocaines

0

Alors que la Bank Al-Maghrib  a annoncé  des séries  de mesures  pour limiter les dégâts du coronavirus  sur le secteur bancaire, l’agence de notation financière, Moody’s a  revu à la baisse ses perspectives  de notation.

Dans un rapport de mise à jour, publié, lundi 27 avril, l’agence américaine a dégradé la note attribuée aux  banques  marocaines ,  de stables à négatives à cause des risques liés à la propagation du virus.

L’institution a mentionné que ce changement s’explique par deux facteurs majeurs à savoir  la détérioration de la qualité et de la rentabilité des prêts (due au COVID-19)  et le déficit pluviométrique, qui aura un impact négatif sur le secteur agricole.

Selon les statistiques de Moody’s, la croissance du crédit s’établirait à 5% en 2020, contre 5,7% en 2019.

« Cette situation va refléter  un équilibre entre une croissance modérée au Maroc et une croissance transfrontalière relativement plus rapide en Afrique subsaharienne à laquelle les banques sont exposées », a noté l’agence.

Par ailleurs,  le document révèle une probable dégradation de la capacité de remboursement des emprunteurs.
Les  chiffres indiquent également  que  les créances en souffrances augmenteront entre 9% et 11% du total des prêts en 2020, contre 8,1% à fin 2019. 

Les provisions pour pertes sur prêts sont saines, représentant 93% des prêts problématiques fin 2019.

Moody’s souligne que  les établissements bancaires marocains ont des profils de financement stables et une liquidité élevée, soutenus par une base de dépôts nationaux solide, à faible coût et diversifiée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here