Algérie : le secteur de l’assurance nourri par les dommages

0

Le marché  algérien de l’assurance (toutes activités confondues)  a enregistré de bonnes performances en 2019  avec une croissance annuelle de 6%, selon la note publiée, dimanche 26 avril par le Conseil national des Assurances (CNA). Le  chiffre d’affaires du secteur a atteint 152,1 mds de DA  (1,18 milliard de dollars) en 2019, contre 143,3 mds de DA (1,11 milliards de dollars) en 2018 (+6,1%). 

Cette performance est due essentiellement aux  assurances  dommages, réalisant un chiffre d’affaires de plus  de 131,8 mds de DA (1 milliard de dollars), s’accaparant, ainsi, une part de marché de 86,7%. 

Le rapport  révèle en outre que les principaux  indicateurs du secteur de l’assurance ont été au verts au cours de l’année écoulée.Ainsi, une tendance haussière est observée, dans toutes les branches des assurances de dommages, notamment en assurances « IRD » (+10,4%) et « agricole » (+8,5%).

Avec  52,5% de part de marché, l’assurance « automobile » a enregistré un chiffre d’affaires de 69,2 mds de DA (537,6 millions de dollars), soit une très légère hausse (+0,3%) comparativement à 2018.

Les risques obligatoires ont  réalisé  un chiffre d’affaires de 17 mds de DA (132 millions de dollars),  correspondant à une hausse  de 15,4% et ce, suite à la révision, à la hausse, du tarif relatif à la garantie « Responsabilité Civile ».

Pour sa part, la branche Incendie et Risques Divers « IRD » achève l’année 2019 avec un chiffre d’affaires de 51,5 mds de DA (400, 1 millions de dollars), en hausse de 10,4% comparativement à la fin 2018, générée par l’entrée en portefeuille de nouvelles affaires. En outre, l’assurance  « crédit » a marqué une hausse de 6,5%, générée par la sous-branche « crédit domestique » qui a évolué de 36,7% suite à la souscription de nouvelles affaires.

« La sous-branche « crédit à la consommation » a baissé de 64%. De même, le « crédit immobilier » a accusé une régression de 6%, suite à l’arrêt d’octroi des crédits à taux non bonifiés (la SGCI ne couvre que les prêts à taux non bonifiés accordés par la CNEP banque)», explique le CNA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here