Covid-19 : l’Afrique du Sud vers un déconfinement partiel

0

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé jeudi 23 avril, que son pays procède à un déconfinement partiel le 1er mai avec notamment des restrictions de voyage assouplies et certaines industries autorisées à fonctionner.

Selon le dirigeant, le gouvernement a en effet décidé de réduire les restrictions du niveau 5 au niveau 4.  « Nous ne pouvons pas prendre des mesures aujourd’hui que nous regretterons profondément demain ; nous devons éviter une réouverture précipitée qui pourrait une propagation du virus, ce qui nous forcerait à un nouveau confinement plus sévère», a-t-il dans un discours télévisé.

Le président Ramaphosa a précisé que les frontières demeureront fermées, et les transports publics continueront de fonctionner sous restrictions. Toutefois, les circulations des personnes entre provinces ne seront pas autorisées. « Nous avons choisi ce plan parce qu’il y a encore beaucoup d’inconnus sur le taux de propagation du virus et la façon dont il se propagera au sein de notre population », a—t-il  expliqué.

Cyril Ramaphosa avait décrété fin mars, un confinement national de 21 jours pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. La mesure a pris effet début avril, avec son lot de conséquences économiques et sociales.

A ce jour, le pays fait partie des plus touchés par le continent avec 3 953 cas confirmés dont 75 décès au soir du 23 avril . « Nous devons trouver un équilibre entre la nécessité de reprendre l’activité économique et l’impératif de contenir le virus et de sauver des vies », a déclaré le président Ramaphosa.

En rappel, le gouvernement avait annoncé mardi 21 avril, un plan de sauvetage de 26 milliards de dollars jugé « prioritaire pour relancer l’économie ». 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here