Covid-19 : le Mali et la Banque Mondiale signent un accord de financement

0
Distanciation sociale de rigueur. Tout au fond, le premier ministre du mali, Dr Boubou Cissé, à gauche Soukeyna KANE de la Banque mondiale et à droite, Michel sidibé, ministre de la Santé. @Financialafrik.

Composé d’un don de 7,8 milliards FCFA et d’un prêt du même montant, ce financement a pour objectif principal de renforcer la capacité du Gouvernement du Mali dans la gestion de la pandémie à coronavirus et ses conséquences. Et cela, conformément à la Politique nationale de lutte contre la pandémie de COVID-19 préconisée par le Président de la République, Ibrahima Boubacar Keita, lors de la session extraordinaire du Conseil supérieur de la défense nationale du 17 mars 2020.

Le projet de riposte d’urgence à la pandémie du Covid-19 vise à faire face à la crise sanitaire sur toute l’étendue du territoire national; grâce notamment à l’amélioration de l’accès aux soins de santé et à la promotion d’une réponse intégrée à la pandémie par le biais du renforcement des moyens de dépistage, de détection et de traitement des patients, ainsi qu’à l’amélioration des capacités des laboratoires et des moyens de veille sanitaire.

Prenant parole à cette occasion, Dr Boubou CISSE, premier ministre, ministre de l’économie et des finances, chef du gouvernement affirme que : «Cet accord de financement comprend trois composantes : la réponse urgente au Covid-19 et l’augmentation de l’accès aux soins de santé et la gestion de la mise en œuvre et le suivi/évaluation, conformément aux initiatives entreprises par le Gouvernement du Mali et ses Partenaires Techniques et Financiers».

Selon la Directrice de l’opération de banque mondiale au Mali, Mme Souckeyna KANE, «cet accords prévoit également la formation du personnel de santé, l’augmentation de son effectif et l’octroi de primes pour lui permettre d’exercer dans de meilleures conditions. Les structures de santé devant prendre en charge des patients du Covid-19 recevront elles aussi, une aide financière », a-t-elle précisé. Avant d’ajouter que  «ce soutien d’urgence n’est que le début d’un effort plus vaste que le Groupe de la Banque mondiale prévoit de fournir aux pays qu’il finance ».

Le projet permettra de renforcer la surveillance, la détection et la gestion des cas à Bamako, dans les régions et les districts sanitaires. Il permettra également de rendre disponibles 100 cliniques modulaires pour accroître la capacité en lits du Mali et d’augmenter la fourniture d’équipements de protection individuelle. Notons que le Premier ministre a remercié les autorités du Groupe de la Banque mondiale pour la promptitude avec laquelle l’Institution est intervenue pour soutenir le Gouvernement du Mali dans ses efforts de prévention et de lutte contre la pandémie du COVID-19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here