Covid 19 : Paul Kagamé remercie la BAD et Afreximbank

1
Paul Kagamé du Rwanda.

Le Président rwandais Paul Kagamé a remercié les présidents de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, et de la Banque africaine d’import export (Afreximbank), Pr Benedict Oramah, pour leur soutien dans la lutte contre le Coronavirus en Afrique. L’on se souvient que dans l’optique d’atténuer l’impact du Covid 19 sur la vie des populations africaines et les économies du continent, la BAD a levé il y a quelques jours trois milliards de dollars à travers un emprunt obligataire social. Ce fut, selon la Banque panafricaine, le plus gros emprunt global de référence jamais enregistré dans les annales des marchés financiers. A l’occasion, les carnets d’ordre ont atteint un montant de plus de 4,6 milliards de dollars.

«Cette émission obligataire «Covid-19» de trois milliards de dollars est la première partie de notre réponse globale qui fera l’objet d’une prochaine annonce», soulignait Akinwumi Adesina. Toujours dans la dynamique de minimiser les effets négatifs de la pandémie sur les économies africaines, Afreximbank a annoncé une facilité de 3 milliards de dollars, appelée Facilité d’atténuation de l’impact du commerce pandémique (Patimfa), pour aider les pays africains à faire face aux impacts économiques et sanitaires de la pandémie de Covid-19. Selon Dr Benedict Oramah , Patimfa aidera les banques centrales des pays membres et d’autres institutions financières à faire face aux échéances des paiements commerciaux et à éviter les défauts de paiement.

Aux yeux du président Paul Kagamé, la démarche de la BAD et d’Afreximbank, institutions communes aux Etats africains, met en exergue la nécessité d’une démarche concertée. Au 2 avril, le Rwanda faisait état de 82 cas positifs de coronavirus. Le confinement général du pays a été prolongé jusqu’au 15 avril.

1 COMMENTAIRE

  1. Nous remercions grandiose le bon geste financière de la BAD et AFRIKA pour sa contribution et son assistance financière aux pays africains

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here