Solaire : Solaire : Neot offgrid Africa lance le premier programme de titrisation de créances

0

Neot Offgrid Africa (Noa) a conclu à Paris (France) un programme de titrisation de créances avec Zola Électricité Côte d’Ivoire (Zeci – joint-venture d’Edf et Zola Electric), a appris, ce lundi 2 mars 2020, Financial Afrik. Ce programme, selon les acteurs, vise à équiper plus de 100 000 foyersenkits solaires domestiques en Côte d’Ivoire, essentiellement en zones rurales et péri-urbaines. L’objectif de Noa; première plateforme d’investissements à mettre en place un programme de titrisation de créances dans le financement de projets énergétiques hors réseau en Afrique) sur ce chantier, est d’atteindre un portefeuille d’une valeur de 40 millions d’euros. 

«Neot offgrid Africa est très fier d’avoir mis en place ce mécanisme de financement novateur. Les besoins en financements du secteur énergétique en Afrique sont immenses, mais de nombreux obstacles persistent pour les investisseurs privés.Cette opération va nous positionner comme un acteur clé pour le financement de kits solaires domestiques et d’autres solutions de fourniture d’énergie propre hors réseau comme les mini-grids et les infrastructures du secteur commercial et industriel  permettant de fournir un accès à l’énergie beaucoup plus large aux personnes et aux industries en Afrique. », a indiqué déclare Philippe Ringenbach, directeur général de Neot Capital. 

Grâce à ce mécanisme de financement innovant, Noa, détenu majoritairement par Meridiam, permet à Zeci de se concentrer sur la commercialisation et le déploiement de solutions de fournitures d’énergie propre dans des zones isolées. Avec son programme de titrisation, Noa porte les risques financiers dans ce schéma « rent-to- own »qui permet aux clients de devenir propriétaires des kits solaires à la fin de la période de location. 

Afin de toucher une population majoritairement non bancarisée, les paiements sont effectués via une plateforme mobile money. Pour Mathieu Peller, Ceo de Meridiam Afrique, ce projet ouvrira la voie à l’émergence de mode de financements alternatifs et de solutions innovantes dans le secteur énergétique africain, notamment le hors réseau qui attire de plus en plus de clients. «Nous développons des infrastructures durables et résilientes avec un accent particulier sur la transition énergétique et l’accès à l’énergie en Afrique, comme l’illustrent les 15 projets que nous développons, finançons et supervisons sur le continent », ajoute-t-il. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here