Sénégal : Le déficit commercial s’établit à 184 milliards de FCFA en décembre

3

Les échanges extérieurs du Sénégal se sont traduits par un déficit de 184 milliards de FCFA (276 millions d’euros) au mois de décembre 2019, selon les données de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

Par rapport au mois de novembre 2019, on note une dégradation de 8 milliards e FCFA. Selon la DPEE « cette situation découle d’un renforcement des exportations de biens (+56 milliards) moins importante que l’augmentation des importations (+72,8 milliards).

Les exportationsde biens du pays sont évaluées à 183,8 milliards de FCFA durant la période sous revue contre 127,8 milliards de FCFA un mois auparavant, soit une hausse de 43,8% en valeur relative. Cette évolution est essentiellement attribuable aux produits alimentaires (+44,9 milliards), à l’or non monétaire (+6,2 milliards) et aux engrais minéraux et chimiques (+1,9 milliards).

S’agissant des produits alimentaires, la DPEE avance que le renforcement des exportations est principalement imputable aux produits arachidiers (+34,2 milliards), aux produits halieutiques (+6,9 milliards) et aux légumes frais (+3,7 milliards).

Par ailleurs, les exportations de produits pétroliers et d’acide phosphorique se sont respectivement repliées de 9 milliards de FCFA et 2,7 milliards de FCFA sur la période.

De leur côté, les importations de biensse sont accrues de 21,1% (+72,8 milliards), en variation mensuelle, pour se situer à 418 milliards de FCFA, au mois de décembre 2019. Cette situation s’explique, essentiellement, par le renforcement des achats de produits pétroliers (+39,9 milliards), de machines, appareils et moteurs (+19,5 milliards), de produits alimentaires (+18,6 milliards) et de véhicules, matériels de transport et pièces détachées automobiles (+9,3 milliards).

Concernant les importations de produits alimentaires, leur progression est tirée par le  froment et méteil (+9,1 milliards), le riz (+7,9 milliards) et les fruits et légumes comestibles (+2,3 milliards). L’accroissement des importations de produits pétroliers est, quant à elle, principalement attribuable aux huiles brutes de pétrole (+35,8 milliards). Les achats de produits pétroliers raffinés se sont également confortés (+4,1 milliards) sur la période. Par ailleurs, les importations de produits pharmaceutiques ont reculé de 1,8 milliard, en variation mensuelle.

Le taux de couverture des importations par les exportations, s’est amélioré de 6,9 points de pourcentage pour s’établir à 44,0% en décembre 2019.

3 Commentaires

  1. Revoir le titre de l’article
    On parle de déficit commercial (résultat négatif), lorsqu’au niveau du solde de la balance commerciale d’un pays, les importations sont supérieures aux exportations. On dit alors que la balance commerciale est déficitaire. Concrètement le pays achète plus à l’étranger qu’il ne vend. Donc, sur la période donnée, le déficit est de 8 milliards FCFA.
    On devrait écrire :
    “Les échanges extérieurs du Sénégal se sont traduits par un déficit de 8 milliards de FCFA (12  millions d’euros) au mois de décembre 2019, selon les données de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).”

  2. Les exportations de biens du pays sont évaluées à 183,8 milliards de FCFA durant la période

    De leur côté, les importations de biens se sont accrues ….. pour se situer à 418 milliards de FCFA

    =
    -234,2 milliards de FCFA (351. 639 .941 euros)

    soit un déficit.

    Sachant qu’on parle de déficit commercial (résultat négatif) ou déficit des échanges extérieurs (les exportations et les importations constituent ce que l’on a coutume d’appeler les échanges extérieurs), lorsqu’au niveau du solde de la balance commerciale d’un pays, les importations sont supérieures aux exportations. On dit alors que la balance commerciale est déficitaire. Concrètement le pays achète plus à l’étranger qu’il ne vend.

  3. Les exportations de biens du pays sont évaluées à 183,8 milliards de FCFA durant la période

    De leur côté, les importations de biens se sont accrues ….. pour se situer à 418 milliards de FCFA

    =
    -234,2 milliards de FCFA (351. 639 .941 euros)

    soit un déficit.

    Sachant qu’on parle de déficit commercial (résultat négatif) ou déficit des échanges extérieurs (les exportations et les importations constituent ce que l’on a coutume d’appeler les échanges extérieurs), lorsqu’au niveau du solde de la balance commerciale d’un pays, les importations sont supérieures aux exportations. On dit alors que la balance commerciale est déficitaire. Concrètement le pays achète plus à l’étranger qu’il ne vend.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here