Tunisie : Poursuite de la tendance baissière de la production industrielle

0

Au cours des huit premiers mois de 2019, l’indice de la production industrielle de la Tunisie a poursuivi sa tendance baissière accusant un repli de 3,6% contre -0,3% au cours de la même période de l’année 2018, selon les données de la Banque Centrale de Tunisie (BCT).

L’institut d’émission lie cette situation à la poursuite du fléchissement de la production dans les secteurs des industries manufacturières (-3,9% contre -0,3%) et de l’extraction énergétique (-8,1% contre 3,2%).

Selon les responsables de la BCT, la régression de la production des industries manufacturièresrevient, principalement, à la contraction des industries agroalimentaires (-4,7% contre 9,7%) suite à la baisse de la production d’huile d’olive et, dans un moindre degré, des industries mécaniques et électriques (-1,3% contre 1,3%) et les industries du textile, habillement et cuirs (-2,4% contre 0,6%), en relation avec la faiblesse de la demande extérieure en provenance de la Zone Euro.

En revanche, l’activité du secteur des industries chimiques a connu une reprise de sa production de 4,5% contre -10% durant la même période une année auparavant.

Au niveau de la production des industries non manufacturières, une évolution mitigée a été relevé pour les secteurs des mines et de l’énergie. Le secteur minier a ainsi connu une reprise de sa production de 8,8% contre -23,7% au cours des huit premiers mois de 2018, en relation avec l’accroissement de la production du phosphate qui a atteint, à fin septembre 2019, 2,7 millions de tonnes contre 2,6 millions une année auparavant.

Par contre, la production du secteur énergétique a connu une baisse de 8,1% contre +3,2% et ce, suite au repli de la production des hydrocarbures.

En rapport avec la contraction de l’activité industrielle, les importations de matières premières et demi-produits ont connu une nette décélération, durant les neuf premiers mois de l’année en cours, soit 4,2% contre 21,2% pour la même période de 2018, alors que celles des biens d’équipement ont évolué à un rythme légèrement moins rapide (12,5% contre 15,8%).

S’agissant des échanges commerciaux du secteur avec l’extérieur, la BCT note que les exportations des industries manufacturières ont accusé une décélération, au cours des neuf premiers mois de 2019, en relation avec la contraction des exportations des industries agro-alimentaires (-13,5% contre 61%) et le ralentissement de celles du textile, habillement et cuirs (8,3% contre 19,5%), tandis que celles des industries mécaniques et électriques se sont accrues, à un rythme plus rapide que celui de l’année précédente, soit 15,9% contre 14,7%. En revanche, les exportations du secteur des mines, phosphate et dérivés ont connu une reprise (27,1% contre -7,8%).

Sur le plan énergétique, le déficit énergétique s’est creusé en passant de 4,683 milliards de dinars tunisiens à 5,646 milliards de dinars tunisiens à fin septembre 2019. La BCT explique cette situation par une progression des importations de 1,522 milliard de dinars tunisiens ou 24,3% contre une hausse des exportations de 559,6 millions de dinars tunisiens ou 35,1%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here