Nigéria : sanctions infligées à des banques dès le 1er octobre prochain

0
Godwin Emefiele, gouverneur de la Banque Centrale du Nigéria.

Le gouverneur de la Banque Centrale du Nigéria, Godwin Emefiele, a fait  savoir  que certaines banques commerciales qui n’ont pas obéi à la directive d’augmenter le ratio prêts / dépôts à 60%, seraient passibles de sanctions à compter du 1er octobre.

S’exprimant, en début de semaine  dans une interview accordée à Bloomberg TV à Londres, le  gouverneur  a   précisé  que certains établissements  n’ont pas  appliqué cette nouvelle mesure.

La Banque Centrale a ordonné aux banques d’augmenter leurs prêts d’ici à la fin du mois de septembre afin de soutenir l’activité économique du pays, au ralentissement depuis 2016.

Le Nigéria dont le budget dépend à  plus de 70% des exportations de pétrole, est secoué de plein fouet  par la chute des cours de cette matière première.

Sur ce, les  autorités monétaires  ont exhorté les banques à s’orienter vers des obligations naira, qui offrent des rendements élevés, au crédit à la consommation et aux entreprises.

Mais, les établissements bancaires ont émis des réserves car  soutiennent-ils, l’octroi de crédits supplémentaires dans un contexte d’inflation à deux chiffres pourrait compromettre la santé du système bancaire.

En rappel, S & P Global Ratings a averti la semaine dernière  que cette nouvelle mesure prise par  la banque centrale ne favorisera pas l’octroi de crédit, à moins que le gouvernement n’élimine d’autres obstacles structurels à l’investissement dans le pays le plus peuplé d’Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here