La communicante Binta Sagna n’est plus

1
Binta Sagna, au service de l'Afrique. (RIP).

Fondatrice de l’agence de relations publiques Senegauloises, Binta Sagna a été retrouvée sans vie, le 7 août 2019, dans son appartement bruxellois. La police aurait conclu à une mort naturelle. Passionnée pour l’Afrique, cette franco-sénégalaise (d’où le nom de son agence) avait été classée en décembre 2018 parmi “les 50 experts qui font la différence” par le rapport Africa Communications Leadership 2018. Une distinction qui s’ajoutait à d’autres pour celle qui invitait les médias à distinguer entre information et communication. Binta Sagna avait été classée aussi en 2017 parmi les 365 leaders du continent par le magazine sud-africain Tropic Media.

A cette occasion, elle avait fait une déclaration poignante: “Née des parents sénégalais immigrés en France dans les années 60, La Sénégauloise que je suis ( du nom de mon agence ) rêvait en grand, l’argent n’a jamais été ma motivation première ou le fait de devenir riche, bien entendu ça rend la vie plus facile de nos jours, mais plutôt de comprendre comment fonctionne le monde en tant que “influencer” Ma mère a travaillé pendant 20 ans pour un millionnaire que j’ai beaucoup observé étant petite, un homme avec une vision, des stratégies et un réseau d’influence important. Mon père immigré sénégalais a fait sa niche au Musée du Louvre pendant 30 ans m’ouvrant des portes dans le milieu très fermé de l’art ; tous ces éléments ont inéluctablement changé ma vision de la vie tant dans mes choix professionnels et la tissage de mon entourage, je ne peux que les remercier de ces bénédictions”.

Au service de l’Afrique dans sa vie professionnelle et militante, elle avait notamment participé à la Pétition pour Naturaliser les Tirailleurs Sénégalais initiée par  Aissata Seck, Adjointe au Maire à Bondy.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here