Industrie: La société Unilever Côte d’Ivoire augmente de son capital de près de 46 milliards de FCFA

0

La société Unilever Côte d’Ivoire, filiale de la Société UNILEVER Overseas Holdings Limited, procédera du 26 juillet  au 26 août 2019, à une augmentation de son capital pour un montant de 45,917 milliards de FCFA (68,875 millions d’euros), ont annoncé les dirigeants de cette entreprise basée à Abidjan.

Cette opération se fera à travers l’émission de 9.183.400 actions nouvelles au prix de souscription de 5.000 FCFA (7,5 euros).

L’opération projetée a pour objectif  de mettre la société en conformité avec l’Acte Uniforme révisé relatif au droit des sociétés commerciales et du groupement d’intérêt économique en ses articles 664 et 665. Elle a été approuvée par l’Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires d’ Unilever Côte d’Ivoire tenue le 23 novembre 2018.

L’opération envisagée permettra ainsi la société de restructurer ses capitaux propres qui présentaient des pertes cumulées sur plusieurs exercices avec un report à nouveau déficitaire de 32,599 milliards de FCFA et des capitaux propres négatifs de 21,964 milliards de  FCFA au titre des derniers comptes approuvés.

Cette situation peu enviable avait amené les autorités de la Bourse Régionale des valeurs mobilières (BRVM) à suspendre de cotation le 12 juin 2018 Unilever suite à un projet d’offre publique de retrait (OPR) introduit par les responsables de cette société.

Selon les dirigeants de la société, l’opération se fera par coup d’accordéon en trois phases. La première consistera en une réduction de capital à zéro. Celle-ci est en fait une constatation de la réalité selon laquelle les fonds propres étant négatifs, le capital apporté par les anciens actionnaires est épuisé.

La deuxième phase est l’augmentation de capital par création d’actions nouvelles avec conservation des droits préférentiels de souscription (DPS)  pour les anciens actionnaires. Pour ce faire, les DPS feront l’objet d’une cotation avec une valeur initiale de 1000 FCFA. La parité sera d’un DPS pour une action ancienne annulée.

Les dirigeants d’Unilever ont tenu à rassurer l’actionnaire qui ne souhaite pas souscrire à l’augmentation de capital. Il pourra vendre son droit à un prix qui dépendra de l’offre et de la demande sur le marché.

La dernière phase de l’opération est une réduction de capital par voie de diminution de la valeur nominale des actions. A ce niveau, les responsables d’Unilever estiment qu’une deuxième réduction du capital s’avèrera nécessaire pour avoir des capitaux propres supérieurs à la moitié du capital social. Cette réduction se fera par réduction de la valeur nominale du montant souscrit de 2.350 FCFA.

Au terme de l’opération, les capitaux propres de la société Unilever Côte d’Ivoire s’établiront à 23,952  milliards de FCFA. Ce montant de capitaux propres devenu supérieur à la moitié du capital social permettra une mise en règle de Unilever Côte d’Ivoire vis-à-vis des normes OHADA et assurer la continuité d’exploitation de la société.

Il faut souligner que la Société Unilever Overseas Holdings Limited, actionnaire majoritaire, a fait part à l’émetteur de son intention irrévocable de souscrire la totalité des actions éventuellement non souscrites à titre irréductible et réductible, quel

que soit l’état des souscriptions effectivement reçues, de telle sorte à assurer le succès de l’augmentation de capital

et que le niveau de capital nécessaire à l’assainissement de la structure bilantielle de la société soit atteint.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here