Burkina : Le Trésor public rembourse 3,933 milliards FCFA de dettes le 31 juillet 2019

0

Le Trésor public du Burkina Faso procédera le 31 juillet 2019 au paiement des intérêts semestriels de son emprunt obligataire dénommé « TPBF 6,50% 2017-2027 » pour un montant de 3,933 milliards FCFA (environ 5,899 millions d’euros).

Le gouvernement burkinabé avait procédé durant la période du 7 au 21 juillet 207 au lancement d’un emprunt obligataire par appel public à l’épargne pour un montant de 75 milliards FCFA. L’émetteur avait ainsi émis 7 500 000d’obligations d’une valeur nominale de 10 000 FCFA (15 euros) chacune.

A travers cette opération, les autorités burkinabé visaient la mobilisation de ressources destinées au financement des projets porteurs de croissance inscrits dans le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) du pays.

En vue de susciter l’engouement des investisseurs, l’émetteur s’était engagé à leur verser un intérêt annuel de 650 FCFA(0,975 euro), soit semestriellement 325 F CFA (0,487 euro) par titre, le premier coupon étant payable six  mois après la date de jouissance (fixée dans les cinq  jours ouvrés suivant la date de clôture des souscriptions) ou le premier jour ouvré suivant.

A travers le mécanisme du Compte séquestre, l’émetteur a jusqu’ici respecter ses engagements. Ce compte séquestre ouvert au nom du Trésor Public du Burkina dans les livres de la BCEAO  approvisionne en ressources nécessaires au paiement des échéances. A chaque échéance, la BCEAO débite le compte séquestre du montant de l’échéance pour mettre les fonds à la disposition du Dépositaire Central/Banque de Règlement (DC/BR) qui procède au règlement des différents détenteurs des titres à travers les société de gestion et d’intermédiation (SGI).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here