Maroc: départ de Bombardier et langue de bois ministérielle

0
Le ministre de l’Industrie, MHE, en compganie du PDG de Bombardier Monde, Alain Bellemarre, le 16 avril dernier à Montréal.
Le départ de Bombardier du Maroc a fait l’objet d’un communiqué précis. L’avionneur canadien a annoncé la vente de ses actifs, donnant même des détails sur le processus devant conduire à la sélection imminente du futur repreneur de ses activités au Maroc (400 emplois) et en Irlande (Belfast, 3500 emplois) . Réagissant à cet événement, le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy est revenu à l’évidence lors d’un point de presse organisé lundi 6 mai


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis