Maroc : l’AFD accorde un prêt de 50 millions d’euros à l’office de l’eau

0

Par Valérie K.

Le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Abderrahim el Hafidi, et le directeur de l’Agence française de développement (AFD), Mihoub Mezouaghi, ont signé le 21 décembre 2018, une Convention de Crédit d’un montant de 50 millions d’Euros en faveur de l’ONEE.

Ce prêt, indique-t-on, est destiné à la réalisation du Programme d’extension et d’amélioration des performances et de la résilience du service d’eau potable dans les provinces du Nord du Maroc. D’une part, le Programme vise à généraliser l’accès à l’eau potable dans les zones rurales des provinces d’Al Hoceima, Driouch, Nador et Taounate, et d’autre part, à renforcer la production dans les zones urbaines, à augmenter l’autonomie de stockage dans ces provinces et à améliorer les performances des installations d’alimentation en eau potable.

Il devra bénéficier à environ 300 000 habitants, dont près de la moitié en milieu rural et l’autre en milieu urbain.

Même si le secteur de l’eau potable et de l’assainissement au Maroc connait, depuis quelques décennies, une augmentation considérable de l’accès à l’eau, plusieurs défis restent à relever : le taux de traitement des eaux usées reste faible (seulement 20 % des eaux collectées sont traitées) et le raccordement à l’eau potable en milieu rural peine à s’accélérer.

En 2005, le gouvernement avait lancé, à cet effet, un Programme national d’assainissement (PNA) qui avait pour objectif de parvenir à 60 % de taux de traitement des eaux collectées et 80 % de taux de raccordement au réseau sanitaire dans les zones urbaines d’ici à 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here