Sénégal : difficile commercialisation du gaz du site Grand Tortue Ahmeyim

0

Le directeur général de BP Sénégal, Géraud Moussarie, a annoncé mardi 18 décembre que la phase de commercialisation du gaz du site Grand Tortue Ahmeyim (GTA) sera très complexe, la moitié des ressources étant situées en Mauritanie.

S’exprimant en marge du Forum des investisseurs privés du Sénégal à Paris, M. Moussarie a formulé sa demande aux deux pays de trouver une harmonisation fiscale et commerciale. Ceci dans le cadre d’établir une meilleure équité dans le partage de ces ressources dont les réserves sont estimées à 450 milliards de m³ entre les frontières entre le Sénégal et la Mauritanie.

Dans cette dynamique, le président sénégalais Macky Sall sera à Nouakchott vendredi 21 décembre pour signer avec son homologue mauritanien Mouhamed Ould Abdel Aziz, l’ensemble des actes destinés à marquer la clôture du dossier. Ce qui permettra, dès début 2019, de démarrer les travaux pour l’exploitation de ce site situé à la frontière maritime entre les deux pays.

BP a annoncé que la commercialisation du gaz débutera dès 2022. La compagnie compte mettre sur le marché une production de 2,5 millions de tonnes par an. Elle va porter cette offre jusqu’à 10 millions de tonnes dans les phases suivantes.

« Notre projet GTA est complexe. Nos découvertes gazières sont en eau très profonde, de 2700 mètres de profondeur, ce seront les puits les plus profonds d’Afrique et à 110 kilomètres de nos côtes. La technologie utilisée fait appel à toute l’expertise de la chaîne de valeur», a averti le responsable.

Rappelons que la Mauritanie et le Sénégal avaient signé, le 9 février 2018, un Accord de coopération intergouvernemental (ACI) portant sur l’exploitation du champ gazier Grand Tortue Ahmeyin (GTA).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here