La SGBS ouvre une «maison des PME» au Sénégal

0

La SGBS de concert  avec  l’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME) ainsi que d’autres partenaires financiers dont l’Agence Française de Développement (AFD), a procédé, mercredi 29 novembre, à l’ouverture de sa maison des PME.

Cet espace  offre une plateforme d’échange entre  investisseurs, experts comptables, banquiers, agents de l’état et  entrepreneurs (évaluation des risques, conseils sur les produits financiers, accès aux crédits, suivi…)  permettant de mieux structurer le financement des PME. Le projet a pour objectif majeur  de résoudre la problématique de financement  des PME due surtout à l’absence d’encadrement et  de plan financier.

Selon l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD),  sur  407 000 entreprises recensées au Sénégal,  97 % sont des PME. Parmi elles, 16% seulement bénéficient   d’un financement pour un taux de rejet de 72 de leurs requêtes »

À cette occasion,  Pierre Emile Thiam, responsable du développement commercial des PME à la SBGS   a souligné que cette initiative montre que  son établissement  a pour volonté  d’être un acteur concret du développement des PME en Afrique. Le responsable a  également  indiqué que la motivation de son groupe est  de porter un véritable coup d’accélérateur au développement des PME en Afrique.

Dans ce sens explique-t-il, sa structure a lancé son programme  « grow with africa » qui vise essentiellement  à renforcer la compétitivité des PME dans le continent. «Aujourd’hui, la maison des PME qui s’est ouverte à Dakar  va logiquement s’étendre dans les autres filiales du groupe en Afrique», a-t-il conclu.

Pour  Idrissa Diabira, directeur général d’ADEPME, le programme  dénommé «Fonds Envol» est un parfait  exemple à suivre  par les autres institutions financières. Un programme qui permettra  aux PME  d’accéder à  un financement de 170 milliards de FCFA sur les 5 prochaines années dont 15 milliards disponibles actuellement, rappelle-t-il. «Cela aura pour effet  de résorber  le gap de financement des PME  au Sénégal, estimé à  500 milliards de FCFA par an»,  a précisé le directeur.

De son côté , le  Directeur général de l’Agence sénégalais pour la promotion des Investissements (APIX),  Mountaga SY,  a laissé entendre que pour la densification des PME, l’état a travaillé sur  la réforme des zones économiques spéciales. «Ce qui a consacré à la mise en disposition de 11 sites  aménagés,  adossant  à une disposition d’incitation fiscale très compétitive   avec  une plateforme d’investissement intégrée  pour attirer le maximum d’investisseurs dans le cadre de la promotion de  l’investissement direct étranger».

L’Afrique  qui est  confrontée à une démographie galopante devra  compter sur les PME  pour résoudre  la problématique du chômage. De ce fait ,une nouvelle génération d’entreprises s’imposent  pour  faire face à ce phénomène, devenu un véritable fléau social.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here