Bousculé par l’inflation à deux chiffres, le Nigeria augmente le salaire minimum

0
Investi en octobre dernier lors des primaires de son parti, APC (All Progressives Congress) par 14 millions de voix, le président Muhammadu Buhari, affrontera le candidat du parti de l'opposition, le PDP (Peoples Democratic Party) lors des présidentielles de février 2019.

Une décision politique et inflationniste selon les experts. Sous la pression du  syndicat, notamment du  Nigeria Labour Congress, le président Muhammadu Buhari, 75 ans, est sur le point d’approuver un rapport sur le relèvement du salaire minimum à 30 000 nairas, soit 83 dollars ou encore 44 500 Franc CFA. Le hic, la majorité des citoyens de ce pays, employés par le secteur informel, ne devront pas, à priori, bénéficier de la mesure.


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.


Membre Premium
   
Enregistrement d'un nouveau membre
*Champ requis