Pierre Celestin Rwabukumba, DG de la Bourse de Kigali
De plus en plus de places financières africaines lancent des compartiments dédiés aux PME. Un mode de financement- et de placement- souvent avantageux. Mais derrière les effets d’annonce, la formule a encore du mal à s’imposer. Pour les petites et moyennes entreprises africaines, le constat est amer : alors qu’elles représentent 90 % des sociétés privées du continent et contribuent pour plus de 45 % à l’emploi, rares sont celles à pouvoir décrocher un financement externe. Lucides, les équipes de la Banque africaine de développement rappellent ainsi « […] que plus de 70 % des PME accèdent difficilement au financement


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis