Les frères Rajabali deviennent les premiers actionnaires du kényan Safaricom.

0

Dans le landerneau des affaires kényan, habitué à voir les grands opérateurs économiques nationaux régner en maîtres dans la sous-région, la nouvelle n’est pas passée inaperçue : les premiers actionnaires de Safaricom, géant des télécoms est-africain et fleuron économique national, sont désormais…tanzaniens.

Multipliant les prises de position sur la valeur depuis maintenant deux ans, les frères tanzaniens Aunali et Sajjad Rajabali sont devenus les principaux investisseurs individuels du géant des télécommunications kényan, après qu’ils aient acheté en août 11 millions de titres supplémentaires pour une valeur de 277 millions de shillings (2,77 millions de dollars).

Ce sont les derniers dépôts réglementaires mensuels du Nairobi Securities Exchange qui confirment cette montée en puissance décisive des Rajabali. Ces derniers, avant d’acquérir cette nouvelle position le mois dernier, avaient également acheté 10 millions d’actions en avril. Avec un total de 21,1 millions d’actions, évaluées à 527 millions de shillings (5,27 millions de dollars), ils deviennent de fait les premiers actionnaires du groupe télécom, devant les puissants investisseurs que sont Ramaben Patel (19,4 millions d’actions) et John Kibunga Kimani (12,1 millions d’unités évaluées), deux figures majeures du monde des affaires kényan.

Cette nouvelle accumulation de titres Safaricom par les Rajabali, considérée comme un signe de confiance dans les perspectives de la société de télécommunications, intervient dans un contexte marqué par une baisse accentuée du cours de l’action : à 25 shillings, le titre Safaricom souffre d’une décote de près d’un quart depuis ses plus hauts d’avril (32 shillings), à la bourse de Nairobi . En clair, les frères Rajabali ont tiré parti de la désaffection (temporaire ?) du titre pour renforcer leur participation dans l’entreprise, première capitalisation boursière est-africaine (11 milliards de dollars de valorisation). Reste à voir si ce nouveau pari financier paiera. Outre Safaricom, Aunali et Sajjad Rajabali ont également accumulé pour plus de 1,8 milliard de shillings (18 millions de dollars) de parts dans les sociétés cotées que sont Equity, KenolKobil et I & M Holdings.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here