Gabon : le bois local transformé sur place (dossier)

0
L'interdiction de l'exportation de grumes non certifiés est finalement un succès politique, économique et social.

 

 

 

Par Antoine Lawson


Le Gabon a réussi son pari de transformer localement la majorité du bois extrait dans ses forêts.  La bataille est gagnée, mais pas encore la guerre pour une exploitation durable et  responsable, préalable de  l’industrialisation de la  filière  bois. Grand angle.


A  ce jour, le  ministère de  la Forêt et de l’Environnement affirme que la majorité du bois exploité dans  la  forêt  gabonaise est transformée  sur place. C’est  le  résultat des efforts conjugués de l’administration  gabonaise et des  opérateurs  économiques du secteur  bois.

Avant  la  grande  épopée  pétrolière des années 70,  l’exploitation forestière  avait  constitué  la principale source de  revenus de  l’Etat  et  le  secteur  bois  représentait le  premier employeur privé du Gabon, avec environ 30 000 emplois.


 


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis