Afreximbank lance la plateforme de données sur la clientèle  d’Afrique

0

La Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) a lancé hier Mansa – une plateforme d’informations sur la clientèle panafricaine qui apportera une source fiable unique de données requises pour effectuer les vérifications nécessaires sur les contreparties en Afrique.

 

La plateforme Mansa se veut la plateforme centralisée de référence qui permet d’effectuer les vérifications sur les clients à travers le continent africain. En fournissant des informations complètes, elle mettra fin à l’évaluation subjective des clients et éliminera l’idée, souvent injuste, qu’il est risqué de faire des affaires avec des entreprises africaines. Mansa permettra également de mieux connaître le climat des affaires dans un pays et donnera des informations sur des services associés sur le continent.

La plateforme tire son nom de Mansa Musa, puissant dirigeant de l’empire malien de l’Afrique de l’Ouest au 14e siècle, qui a donné plus de place à l’Afrique dans le monde et a développé le commerce en Afrique en faisant de Tombouctou le centre des affaires. On pense qu’il est le seul à avoir contrôlé la circulation de l’or entre l’Afrique et les pays méditerranéens.

Dr. Benedict Oramah, Président d’Afreximbank a déclaré : « Notre nouvelle plateforme Mansa est le prolongement naturel de la mission d’Afreximbank de développer et diversifier le commerce africain. Mansa stimulera le commerce africain en permettant de faire des vérifications efficaces sur le client tout en réduisant la charge opérationnelle et les coûts de mise en conformité. Parfois, un nouveau service est bénéfique à toutes les parties et Mansa en est le parfait exemple ».

« Afreximbank a dirigé la création d’une plateforme d’informations sur la clientèle. Cette plateforme permettra aux établissements financiers et aux sociétés d’Afrique de répondre aux attentes des clients et des partenaires commerciaux tout en assurant une bonne conformité réglementaire », a-t-il précisé.

L’objectif de la plateforme est d’accroître le volume du commerce au sein de l’Afrique et avec l’Afrique en limitant les risques liés à la conformité, en renforçant les liens entre les banques et entreprises hors d’Afrique souhaitant faire des affaires avec les banques et entreprises africaines, et en promouvant la bonne gouvernance, la transparence et la responsabilisation, a-t-il ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here