LafargeHolcim Côte d’Ivoire sensibilise les écoliers à la sécurité routière

0
Des élèves récompensés à l’issue de la caravane « Écoliers sécurisés sur la Route » en compagnie de Xavier Saint Martin Tillet, directeur général de LafargeHolcim Côte d’Ivoire.

En partenariat avec l’OSER, l’organisme public en charge de la sécurité routière,  LafargeHolcim Côte d’Ivoire a récompensé ce 7 juin les élèves des groupes scolaires de Vridi 3, Vridi Canal et Cité du port, trois établissements implantés dans la zone de sa base industrielle d’Abidjan, à l’issue d’une caravane de sensibilisation autour du thème : « Écoliers sécurisés sur la Route ».

Ce sont environ 1 800 écoliers qui ont pris part à cette campagne de sensibilisation initiée par la société dans le cadre de son programme « Santé et Sécurité communautaire ». Durant 3 mois, les enseignants de ces établissements et leurs élèves ont pu être formés par les agents de l’OSER sur les bonnes pratiques en matière de sécurité routière.

Le point d’orgue de l’opération a été marqué  par une compétition inter écoles qui a permis aux jeunes apprenants de confronter leurs connaissances. Une compétition à l’issue de laquelle l’ensemble des participants ont reçu des récompenses à l’occasion d’une cérémonie en présence des représentants du ministère de l’Education nationale, de la direction générale de l’OSER et de Xavier Saint Martin Tillet, directeur général de LafargeHolcim Côte d’Ivoire.

Il faut noter qu’un club sécurité routière a été installé dans chaque établissement. Cette opération a également été l’occasion pour LafargeHolcim d’installer des panneaux de signalisation aux abords des groupes scolaires participants.

En 2017, les accidents de la route ont occasionné 600 décès en Côte d’Ivoire. La caravane « Ecoliers sécurisés sur la Route », lancé le 7 mars par LafargeHolcim Côte d’Ivoire, vise à sensibiliser les élèves  et relever leur niveau de vigilance sur les routes afin de contribuer ainsi à la réduction des accidents dont les piétons, en grande majorité des enfants, représentent la moitié des victimes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here