Côte d’Ivoire : Après New York, la ligne vers Washington déjà en discussion

0

La Côte d’Ivoire qui vient d’inaugurer la ligne directe vers les New-York, aux Etats-Unis, envisage déjà ouvrir une liaison aérienne vers Washington.

« Nous avons déjà ouvert des discussions avec Ethiopian pour ouvrir d’autres destinations sur le territoire des États-Unis. (…) Nous travaillons à faire en sorte qu’en plus de New York, nous puissions également à partir d’Abidjan aller à Washington », a déclaré Amadou Koné, le ministre ivoirien des Transports, à quelques heures du vol inaugural, ce 12 mai.

Ce premier vol vers l’Amérique du Nord vient signer la fin des « frustrations » de tout un pays qui s’offusquait de ne pas pouvoir rallier directement la première puissance mondiale a souligné Gon Coulibaly, le Premier ministre ivoirien. Un souvenir lointain avec désormais trois vols directs hebdomadaires (mardi, jeudi et samedi) vers l’aéroport de Newark, dans la banlieue new-yorkaise. Un pari ambitieux surtout que l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan est en concurrence avec d’autres aéroports ouest africain.

Mais pour les voyageurs, il y a un de quoi choisir Abidjan : 470 000 francs CFA, soit un peu plus de 716 euros, le ticket en aller et retour, à partir de la capitale économique ivoirienne, soit le tiers de ce qu’ils déboursaient en transitant par d’autres pays africains voire d’autres continents avant de rallier l’Amérique. « Un tarif qui n’est pas promotionnel comme certains ont pu le penser » a insisté Amadou Koné, et qui est le résultat des « efforts » de rabais des taxes sur la plateforme aéroportuaire.

L’autre atout d’Abidjan est la compagnie nationale Air Côte d’Ivoire qui a conclu en début de mois un accord de partage de code avec Ethiopian Airlines. Air Côte d’Ivoire va assurer le rôle, dans le cadre de ce partenariat, de convoyer sur ses vols les voyageurs de la région, notamment de Lagos, Bamako, Cotonou, Accra et Lomé, vers Abidjan et leur faire bénéficier de la connexion directe à destination New York.

Au moins 60 000 voyageurs attendus

Pour cette première année d’exploitation, le pays projette enregistrer « 60 000 passagers au minimum » sur la ligne américaine, a indiqué Amadou Koné. Et globalement, les attentes sont autrement plus importantes en termes d’attraits des opérateurs économiques et touristes américains vers la Côte d’Ivoire.

Il faut noter que les vols d’Ethiopian Airlines partent de sa base d’Addis-Abeba pour faire escale à Abidjan avant de rejoindre New-York. Reste à savoir si le transporteur, qui assure déjà la même liaison vers les Etats-Unis, à partir de Lomé, au Togo, va pouvoir maintenir les deux lignes concurrentes en Afrique de l’ouest ou réviser sa stratégie dans la région.

Après avoir passé le cap de 2 millions de voyageurs en 2017, contre 600 000 en 2011, l’aéroport d’Abidjan s’attend à voir sa fréquentation connaître un nouveau bond record.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here