Togo : l’Etat reprend Ibis, la dernière concession du groupe Accor

0

L’Etat togolais a repris vendredi 20 avril, l’hôtel Ibis, mettant ainsi fin à une concession de 16 années avec un partenaire qui en avait confié la gestion au groupe français Accor.

En effet, selon les informations, Les Parrains, concessionnaires de l’immeuble depuis 2002, s’était vu notifier la décision depuis janvier 2017. On reproche au couple franco-togolais, des rénovations tardives, une exploitation en deçà des potentialités du site -autrefois appelé Lébénin, inauguré en 1960 dans le cadre des festivités marquant l’indépendance du Togo-, bref, une inexécution des termes du contrat liant les deux parties.

Contrairement à l’expulsion du groupe Accor en 2014 de l’hôtel Sarakawa, le contrat liant l’Etat togolais et les concessionnaires de l’hôtel exploité sous le label Ibis était déjà arrivé à terme.

En rappel, le groupe hôtelier Accor était le concessionnaire de l’emblématique hôtel Sarakawa, entre 1998 et 2014, lorsque le tribunal de première instance de Lomé, sur demande de l’Etat, avait rendu une décision ordonnant son « expulsion immédiate », sous astreinte de 500 millions de F CFA par jour de résistance. Motif, le « manquement à ses obligations contractuelles ».

Trois ans plus tard, le groupe français fait condamner l’Etat à lui verser plus 4 millions d’euros. Devant la Chambre de commerce Internationale, Accor avait contesté « tant la saisine de ce tribunal que l’ordonnance rendue dont la mise en œuvre précipitée lui cause un grave préjudice, comme à ses clients, fournisseurs et employés tous devant quitter l’établissement dans l’incompréhension et l’urgence, sans solution de relogement pérenne pour les clients et sans perspective concrète à ce jour de poursuite d’activité pour les employés ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here