La Société islamique internationale de financement du commerce et la Tunisie signent un nouvel accord de financement

0

La Société islamique internationale de financement du commerce (SIFC), filiale de la Banque islamique de développement (BID) va accorder un financement de 1,5 milliard de dollars à la Tunisie.

Le prêt qui sera signé jeudi 5 avril avant la clôture des réunions annuelles de la BID qui se tient actuellement dans le pays, sera étalé sur une période de trois ans. Il permettra entre autre de financer les importations d’essence et de céréales destinées aux entreprises publiques.

Déjà la semaine dernière, le Premier ministre tunisien Youssef Chahed avait déclaré que les entreprises publiques en difficulté avaient accumulé des pertes de 2,72 milliards de dollars.  Une situation qui appelle à une restauration de ces dernières, alors que la Tunisie fait face une crise économique et un déficit budgétaire.

Début février, Zied Laadhari, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, et le directeur général de la Société islamique pour le financement du commerce (SIFC), relevant du groupe de la Banque islamique de développement (BID), Hani Salem Sonbol, avaient évoqué, lors d’une réunion tenue à Tunis, la possibilité de renouveler l’accord-cadre signé entre la Tunisie et la SIFC, et ce, à l’occasion des réunions annuelles de la BID en cours.

La Tunisie entretient des relations étroites et diversifiées avec la BID, qui a contribué au financement de plus de 35 projets d’une valeur d’environ 3,5 milliards de dinars (1,4 milliard de dollars) comprenant, en particulier, l’énergie, les infrastructures et le développement humain, ainsi qu’une assistance technique d’une valeur de 24 millions de dinars (environ 10 millions de dollars).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here