L’UE conclut un nouvel accord de pêche avec la Côte d’Ivoire

0
Fishing Port / Unloading Tuna; Shimizu; Honshu; Japan ©Imagestate/Leemage

L’Union européenne annonce ce 20 mars avoir conclu un accord avec la Côte d’Ivoire ouvrant les eaux maritimes ivoiriennes aux navires européens.

Le nouveau protocole, d’une durée de six ans, soit jusqu’en 2024, donne accès aux eaux ivoiriennes à 36 navires de l’Union européenne, « offrant ainsi au secteur de la pêche européen des opportunités à la fois rentables et durables », souligne l’institution.

En retour, Abidjan percevra une contrepartie financière annuelle de 682 000 euros, soit un peu plus de 447 millions FCFA. Une somme qui est destinée à la mise en œuvre de la politique sectorielle des pêches et de l’aquaculture qui porte notamment sur l’amélioration du contrôle et de la surveillance des activités de pêche et un soutien à la pêche artisanale.

En outre, l’accord stipule que les contributions versées par les armateurs augmenteront “d’au moins 20% par rapport à l’ancien protocole” qui arrive à échéance en juin prochain. Selon un document de l’UE consulté par Financial Afrik, l’avant dernier accord (courant de juillet 2007 à juin 2013) avait institué une redevance de 35 euros par tonne pêchée, avec un tonnage de référence de 6 500 tonnes par an.

A noter que l’UE a des accords de pêche avec une douzaine de pays, essentiellement en Afrique. La Côte d’Ivoire, elle, signe des accord de pêche avec l’UE tous les 6 ans depuis 1990.

Toute la question reste de savoir si ces Etats ont les moyens d’effectuer par eux-mêmes des contrôles sur les captures dans le cadre de ces accords.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here