Le Congo Brazzaville retoque son budget sous la dictée du FMI

0
Le FMI exige du Congo B rigueur et transparence. Ici Christine Lagarde et le président Sassou Ngesso.

Après une baisse considérable de 44% de son budget 2017 via un collectif budgétaire, le gouvernement congolais transmet au parlement, un projet de loi de finances 2018, avec des dépenses purgées de 7,6 %. Une saignée.


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.


Membre Premium

16 + 2 =

   
Enregistrement d'un nouveau membre
*Champ requis