LafargeHolcim Côte d’Ivoire LHCI est engagé à accompagner ses chauffeurs et sous-traitants du secteur du transport à améliorer leurs prestations avec l’objectif de «zéro blessure, zéro accident». La question a été au centre d’une rencontre de sensibilisation ce 4 décembre dernier qui a vu la distinction des meilleurs chauffeurs intervenant pour le compte du cimentier.

Les incidents lors des opérations logistiques et de transport, durant les manœuvres à l’intérieur des installations de LafargeHolcim ou dans la circulation urbaine, peuvent avoir des conséquences dramatiques au-delà des dégâts matériels et de l’impact sur la viabilité des entreprises partenaires. Dans un pays où la route occasionne 8 000 décès par an, la sécurité routière est en effet un enjeu majeur : « à LafargeHolcim, chacune des vies est importante. C’est la raison pour laquelle nous efforçons d’améliorer les pratiques de l’ensemble des acteurs du transport qui travaille avec nous », a expliqué Xavier Saint-Martin-Tillet, directeur général de LHCI.
Dans la mise en œuvre de cette vision, la société accompagne l’ensemble de ses sous-traitants à travers des séances de coaching régulières sur la sécurité routière afin de rendre les opérations de transport plus sécurisées. Il s’agit notamment de sensibilisation sur l’observation de « règles claires » comme l’inspection systématique des véhicules, le refus de la surcharge, le port systématique de la ceinture de sécurité ou encore l’évaluation des conducteurs.
Système de contrôle embarqué
Toutefois afin d’aller plus loin dans sa démarche, LHCI mise désormais sur la digitalisation du processus d’accompagnement par le biais du système de surveillance embarqué IVMS. En accord avec ses partenaires, le système va permettre d’apprécier en temps réel la conduite des chauffeurs : évolution de la vitesse, accélérations et décélérations (freinage brusque), temps de conduite, temps de pratique de conduite en roues libres, etc. Avec ces données, LHCI pourra affiner son mécanisme de récompense/sanction et d’accréditation des conducteurs.
Pour les entreprises partenaires, en plus de la prévention des collisions et accidents, les économies de carburant ou l’optimisation de l’utilisation de la flotte, ce système va permettre de réduire les coûts de maintenance des engins, un enjeu primordial.
En deux ans de mise en œuvre de ce programme, LafargeHolcim Côte d’Ivoire qui fait intervenir 170 chauffeurs dans ses opérations (dont 130 travaillants pour le compte de 12 sous traitants) a déjà  formé plus de 65% d’entre eux. Et les premiers résultats sont prometteurs : les infractions et incidents de conduite ont chuté de 70% sur la période.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here