Spécial Assemblée générale extraordinaire Ecobank du 3 mars 2014 (1)

3

Jour J-2:PIC augmente la pression sur Thierry Tanoh

“Le contrat de Thierry Tanoh  doit cesser immédiatement”, lit-on dans une lettre vigoureuse adressée par Daniel Matjila, directeur investissements  du fonds sud-africain PIC  à André Siaka, président intérimaire du Conseil d’administration.  

La correspondance reproche à M. Tanoh une série de griefs dont celui d’avoir limogé Laurence Do Rego, ancienne directrice Finance de la banque, à l’origine des révélations sur la vente d’actifs ayant conduit à la démission forcée du PCA,  Kolapo Lawson. Premier actionnaire d’Ecobank, avec un peu plus de 18% des voix, le sud-africain PIC, qui a investit 250 millions de dollars dans la banque en avril 2012 multiplie les pressions pour la démission de Thierry Tanoh avant le 3 mars.  Sans quoi, ce serait “la mort de la banque panafricaine”, annonce PIC dont la tentative de destitution de M. Tanoh a échoué il y a quelques jours du fait de la décision de la justice togolaise d’invalider un conseil d’administration convoqué par des directeurs exécutifs “ralliés à la cause sud-africaine”.  

 

3 Commentaires

  1. Le règlement de compte, que certains espéraient n’a finalement pas eu lieu. Notons tout de même, au passage que les perturbateur et ceux qui réclamant le départ du directeur général Thierry Tanoh, sont rester sur leur faim.

    On peut dire pour le moment que la tempête qui a agité le groupe Ecobank est passée. La question est de savoir si cette accalmie sera définitive ou non. En tout cas, espérons que ce soit le cas, dans l’intérêt général de tous ses actionnaires ,surtout aux millions de petit porteurs d’actions

    • Les petits porteurs vont trinquer comme d’habitude. je leur conseillerai toutefois de bien garder leurs actions. Ce n’est pas le moment de vendre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here