Affaire Sunu Assurances: droit de réponse de Mamadou Talata

0

Après la réaction de Pathé Dione suite à l’article intitulé impasse judiciaire entre Pathé Dione et Mamadou Talata, voici celle de Mamadou Talata.  Nous pensons que ce communiqué tout comme celui qui l’a précédé sont des pièces complémentaires à l’article en question.

 

Communiqué de Mamadou Talata

Nous voudrions de prime abord, relever une contrevérité.

En effet, l’honnêteté nous commande de préciser que la première publicité sur l’assignation et la poursuite pour abus de biens sociaux provient de Monsieur Pathé DIONE suite à son communiqué de presse informant de sa relaxe en première instance.

Par ailleurs, nous nous abstenons de toute critique envers la justice nigérienne et avec, prudence et humilité, ne préjugeons pas de la suite des événements.

Monsieur Pathé DIONE devrait, puisqu’il clame sa confiance dans les institutions de la République du Niger, se présenter aux autorités judiciaires… et pénitentiaires.

Il n’y a pas d’amalgame dans les affaires (l’une au Niger et l’autre en France) et la pudeur ne nous autorise pas à nous  étendre sur nos situations financières, Pathé DIONE et nous-même en l’an 2000

Monsieur Pathé DIONE, au lieu des 1.500.000 Euros qu’il annonce et sur lesquels aucun accord n’est intervenu, propose, avec une totale indécence, la reprise de nos actions pour 1.000.000 d’Euros.

Il ne pourra jamais prouver que nous avons insinué une prise en charge de nos impôts par nos associés (dignité oblige…).

Par contre, nous demandons que nous soient produits les textes sur la fiscalité applicable (dividendes et droits sociaux) à un actionnaire non résident en France pour nous convaincre de sa bonne foi.

Enfin, nous rappelons que Monsieur Pathé DIONE nous a écarté de tous les conseils d’administration en faveur d’administrateurs non actionnaires, dont, par respect pour eux, nous tairons les noms.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here