Tunisie: la Banque de l’Habitat se dit victime de la diffamation

0
BH TunisieLa Banque  de l’Habitat (Tunisie) réfute  certaines allégations selon lesquelles elle  aurait octroyé des prêts à des caciques de l’ancien régime, affirmant que ces informations sont fausses et sans aucun fondement et qu’il s’agit de crédits d’exploitation accordés à des entreprises clientes depuis près de vingt ans.  
Dans un communiqué publié le 10 avril 2013, la Banque de l’Habitat a dénoncé « une campagne diffamatoire virulente lancée à son encontre par un journal hebdomadaire dans un but purement commercial et en connivence avec certains fonctionnaires de la banque qui essaient de régler des comptes personnels ». La Banque affirme également qu’elle se réserve le droit de porter plainte contre toute personne ayant porté atteinte à la réputation de l’institution et de son personnel.
Dans une volonté de rectifier son image vis-à-vis de l’opinion publique, de ses clients et de ses cadres et fonctionnaires, la Banque de l’Habitat a tenu à souligner que « malgré la délicatesse de la conjoncture économique actuelle et les répercussions postrévolutionnaires sur les institutions financières en Tunisie, la Banque de l’Habitat a fourni les efforts nécessaires afin de surmonter ces difficultés et enregistrer des résultats honorables sur bien des niveaux » et de citer à titre d’exemple que « son Produit Net Bancaire a enregistré une hausse de 3%, ou 6 millions de dinars, passant à 149 millions de dinars, ses Fonds Propres Nets ont atteint les 500 millions de dinars, sa liquidité avoisine les 90% et ses réserves ont excédé les 250 millions de dinars durant les trois années 2010, 2011 et 2012 ».

Le communiqué a également tenu à souligner le fait que les différentes structures de la banque fonctionnent en toute transparence et dans le respect total des lois, des procédures et des prérogatives de chacune d’entre elles. A noter également que toutes les opérations financières et autres, font l’objet d’un suivi postérieur de la part de l’instance de supervision et de la Banque Centrale.

La Banque est également revenue sur certaines allégations selon lesquelles la BH aurait octroyé des prêts à des caciques de l’ancien régime, affirmant que ces informations sont fausses et sans aucun fondement et qu’il s’agit de crédits d’exploitation accordés à des entreprises clientes depuis près de vingt ans.
 

Source : communiqué

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here