Tchad : 100 millions de dollars de la Banque mondiale pour améliorer la gouvernance

0

Cet appui de la Banque mondiale sous forme de don a pour objectif de promouvoir la diversification économique et de renforcer la gouvernance au profit des couches sociales défavorisées.

Par Achille Mbog Pibasso

Le Conseil d’Administration du Groupe de la Banque mondiale (BM) a approuvé un don de l’Association internationale de développement (IDA) en faveur du Tchad en vue de promouvoir la résilience et la diversification économique, et renforcer la protection sociale des populations vulnérables.

Réunis le 18 janvier dernier au siège de l’institution à Washington, les administrateurs ont salué des efforts des dirigeants pour assurer le mieux-être des citoyens, n’ont pas manqué de relever des disparités dans la répartition du patrimoine national. 

« Cette intervention est centrée sur les actions visant à renforcer la maitrise des risques budgétaires, la transparence et la gestion des ressources pétrolières, la résilience et la diversification économiques, ainsi que la protection des populations vulnérables », a déclaré Soukeyna Kane, Directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Tchad.

Avec une économie qui dépend à plus de 80 % des ressources pétrolières, le Tchad fait face à une conjoncture économique difficile surtout ces trois dernières années, du fait de la dépréciation des cours du pétrole sur le marché international.

Toutefois, analystes et observateurs s’accordent sur une fluctuation de l’économie tchadienne avec une croissance du PIB (Produit intérieur brut) de 2.6% en 2018 à 3% en 2019 avant de se projeter pour 5%  à l’horizon 2022.

« Des réformes transformationnelles ont été menées dans le cadre de ce programme. Ceci s’est déjà traduit, notamment par la mise en place d’un mécanisme de lissage dans l’utilisation des revenus pétroliers permettant une gestion budgétaire contracyclique, et une réduction des coûts de 87% des tarifs de connectivité internationale », a précisé François Nankobogo, Représentant Résident au Tchad.

Cet appui budgétaire est le deuxième d’une série de deux opérations de politique de développement fait suite à une première opération mise en œuvre en 2018 qui avait jeté les bases d’un programme d’actions essentiel pour une croissance inclusive et une réduction sensible de la pauvreté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here