Togo : le groupe allemand HeidelberCement investit 30 millions USD dans l’extension de son usine à Lomé

1

Le directeur général des sociétés HeidelbergCement au Togo, Eric Goulignac, a annoncé mercredi 8 janvier à Lomé, un investissement de 30 millions USD du groupe allemand pour l’extension d’une usine de sa filiale CimTogo à Lomé.

« Cet investissement permettra l’augmentation de la capacité de broyage de plus d’un million de tonnes par an du cimentier. L’entreprise revendique ainsi la promotion d’une industrie togolaise de transformation de ses ressources minières dans la production de clinker et de ciment 100% fabriqués au Togo », indique un communiqué de presse.

Débutés en décembre dernier, les travaux de mise en place du nouveau broyeur ont été confiés aux sociétés Ayoki et ThyssenKrupp et devront générer entre 200 et 300 emplois. A terme, CimTogo prévoit une hausse de 30% des emplois directs.

Avec cette extension, précise le communiqué, l’usine de Lomé recevra la totalité de son clinker en provenance de Scantogo, une autre filiale du groupe HeidelbergCement située à Tabligbo, une ville minière située à 80 km au nord-est de Lomé. « Ce choix contribuera à l’amélioration de la balance des paiements du Togo, et mettra en avant les ressources nationales sans utiliser des importations de clinker ni de ciment », selon la même source.

A noter, par ailleurs, que CimTogo annonce également, avec cette expansion, une formation professionnelle en collaboration avec le Centre de formation aux métiers de l’industrie et les deux universités publiques du pays.

Cet investissement intervient peu après la signature d’un accord entre l’Etat togolais et le nigérian Dangote prévoyant l’implémentation d’une nouvelle cimenterie dans le pays. Les travaux de construction de cette firme industrielle devront démarrer au 1er trimestre 2020 et déboucher sur une usine d’une capacité annuelle de 1,5 millions de tonnes de ciments, avec une mise en service avant la fin de l’année.

1 COMMENTAIRE

  1. Une bonne nouvelle pour l’industrie immobilière et l’industrialisation en général au Togo, pourvu que les fruits financiers de ces activités puissent participer à l’amélioration du niveau de vie de la population togolaise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here